Raconte moi des histoires

Pour bien raconter les histoires, il faut aussi savoir les écouter

Resident Evil sur Netflix : un pilote arnaque

Parfois, tu lances une série sans trop savoir à quoi t’attendre. Bon concernant Resident Evil, on a les bails de base. Un virus, des “infectés” que l’on va pas appeler zombie alors que clairement, ce sont des zombies. Un laboratoire, des manipulations génétiques… Bref, un gros bordel. Mais je ne savais pas ce que cette série allait nous raconter précisément. Et à la fin du pilote, je suis pas sûre d’avoir tout compris mais y a deux ou trois trucs qui ont l’air pas si mal ? Sauf que, spoiler alert, y a de l’arnaque.

Resident Evil sur Netflix

Une histoire sur deux périodes

Rapidement, l’histoire de ce Resident Evil : on va avoir une histoire sur deux périodes. D’abord une partie adolescente concon où Jade et sa soeur Billie arrivent avec leur papounet dans la vie de New Racoon City puis le monde post-apo avec Jade qui bute des zomb… des infestés, pardon. La série va nous inviter à découvrir les règles de ses deux univers au fur et à mesure de la série. Du coup, à la fin du premier épisode, on a l’impression que tout est à découvrir. Pourquoi on nous parle de Jade et Billie ? D’ailleurs, où est Billie puisqu’on suit Jade ? New Racoon City, c’est rapport à old Racoon City, là où Mila Jovovich a fait… du Mila Jovovich pour l’essentiel ? A savoir être bonne et globalement immortelle. Et puis le post-apo, c’est quoi ce bordel ? Jade se balade dans un univers dévasté mais il semble qu’il y a un ailleurs tout propre et technologique avec lequel elle communique. Tout ceci est très mystérieux.

Jade dans Resident Evil

Des ados totalement clichées

Ce premier épisode alterne donc entre des scènes très Dawson assez pénibles et des scènes du post-apo assez spectaculaires même si étrangement stupides. Je vais balayer le truc ado maintenant car j’en ai pas grand chose à dire. Le lycée où vont nos demoiselles est très grand et très blanc parce que, hey, en vrai, Racoon City, c’est un gros laboratoire. Mais en attendant, Billie est une meuf niaise qui se fait mettre des gros coups de pression gratos par une meuf bully effroyable. Oh attend… En général, le souffre-douleur du lycée qui se fait agresser gratos par la grosse brute, ça finit jamais bien. Je sens que le swipe-gender qu’on nous a fait sert juste à masquer ce cliché trop bien connu. Bon bref, Billie est pas très heureuse, Jade lui dit de lever le poing car elle, elle est badass. C’est pas intéressant. Ah et elles ont un père mais pas de mère et le père s’appelle Albert Wesker comme un des personnages du jeu parce qu’on est dans Resident Evil ou pas ? Oui, alors, heureusement qu’il y a un peu de name-dropping parce que sinon, c’était pas évident. Ah oui puis le père s’injecte le sang des soeurs et à la fin de l’épisode 1, Billie se fait mordre par un chien infesté. Too long story.

Un chien infesté

Des zombies qui réagissent bizarrement

Arrivons maintenant au post-apo avec notre Jade, guerrière du futur. On la voit errer dans un Londres dévasté, observer des infestés à trois mètres d’eux mais tout va bien. Mais la voilà qui est très maladroite et se coupe et là, aaaah ! Odeur du sang, les infestés deviennent fous et c’est la panique. Jade s’enfuit elle arrive un peu à les semer quand soudain… omagad, elle est chopée par un tardigrade géant ! De ? Alors que tout semble perdu, des guerriers de la post-Apocalypse la sauve. Ouf, j’ai eu peur pour Jade.

Chenille géante
Ah en vrai, c’est une chenille, il me semble…

Une citadelle post-apo fort alléchante

Mais en vrai, ça continue à puer du cul pour elle. Parce que les guerriers du Post-Apo, ils sont pas si gentils. Déjà, Jade, elle a tatoué sur son poignet qu’elle vient de New Racoon City donc elle doit valoir cher. On va appeler Umbrella pour leur dire de venir récupérer leur protégée contre quelques petits trucs, hihi. On a droit à des images assez dingotes de la citadelle de nuit ) à base de palissades et grosses flammes. Elle leur crie de surtout pas faire ça mais ils ont pas très envie de l’écouter. Et voilà qu’Umbrella arrive avec, à sa tête, une sorte de chef en cravate qui a l’air peu sympathique. Les soldats d’Umbrella tuent tout le monde tandis que le chef va voir Jade pour lui dire “votre soeur vous cherche”. Jade ne s’en laisse pas compter et saute hors de la citadelle, au milieu des infestés parce que plutôt mourir que d’être attrapée par Umbrella. Fin.

Une forteresse post apo

Beaucoup d’infos en un seul épisode

Alors dire que ce pilote est foutraque serait en-dessous de la vérité mais on s’en prend plein la gueule. Que de promesse ! Ouah, Billie est mordue par un chien, elle va être infestée ! Elle va peut-être devenir une sorte de créature étrange, laide mais puissante vu qu’elle est toujours en vie et semble contrôler Umbrella. L’univers post-apo a un peu de gueule quand même, notamment avec cette Citadelle qui a de faux airs de Mad Max. Ces créatures incroyables et cauchemardesques ! Et puis il y a tant de mystères avec le père qui s’injecte le sang de ses gosses… Sauf que la plupart des trucs sont du flanc.

Billie et Jade, les deux soeurs les moins intéressantes de l'histoire des séries

Un suspense auto-saboté

Sur la partie New Racoon City, déjà, c’est un peu compliqué de faire du suspense. Je ne suis pas sûre que les spectateurs de cette série n’aient aucune connaissance de l’univers Resident Evil. Même moi, j’ai vu le premier film avec Mila Jovovich. Bon, ok, j’ai jamais regardé la suite ni joué aux jeux mais il existe des tas de vidéos ciné qui décortiquent la saga. Donc si j’ai pas réagi au nom d’Albert Wesker, je n’étais pas perdue pour autant. Et je savais donc que ça allait être la merde à Umbrella vu que je connais le Lord… et que je sais qu’ensuite, c’est l’apocalypse avec des milliards d’infestés partout. C’est littéralement dans les dialogues. Alors certes, le suspense réside dans le comment mais le suspense se suicide de lui-même. Oh non Billie est mordue, elle va au lycée, elle va infester tout le monde ! Oui sauf que je sais qu’elle a survécu, la série me le dit. On a dit quoi sur les auto-spoiler, sérieux ? Et puis merci les clichés. Je vous ai pas parlé de la boss d’Umbrella mais putain, quel cauchemar. “Ah oui, je suis une femme d’affaires, seul mes bénéfices comptent, je m’en fous de tuer des gens”. Je fus assommée de tant d’originalité.

Evelyn, pire méchante dans Resident Evil

Des zombies qui fonctionnent n’importe comment

Donc bon, la partie de l’adolescence de Jade et Billie va concerner le comment on en est arrivé à l’Apocalypse alors qu’une ado a été mordue et qu’il y a une entreprise cynique et vénale dans l’histoire. Suuuuspense. Revenons-en à la partie post-apo car, vous le savez, c ‘est un peu mon péché mignon. Techniquement, je m’intéresse peu à l’univers Resident Evil. Je n’y ai jamais joué mais j’ai un petit faible pour les apocalypses zombie. Même si hormis quelques pépites, c’est souvent bien pété. Sauf que là… j’ai pas compris comment ça fonctionnait. Reprenons. Jade part donc étudier les infestés pour chercher une trace d’intelligence ou d’organisation collective qu’elle ne trouve pas. Ok, why not, c’est pas plus con qu’autre chose. Mais elle se balade tranquille à quelques mètres d’eux sans qu’ils captent mais dès qu’elle se fait une coupure, c’est la panique ? Attends, c’est des zombies ou des requins, je suis pas sûre ? Surtout que dans la suite de la série, je n’ai absolument pas compris ce qui déclenchait une attaque d’infestés. Mais souvent, la seule présence humaine suffit donc pourquoi dans le premier épisode, ils ne réagissent pas à Jade qui est juste à côté d’eux et parle ? Et si on admettait que seul le sang les fait réagir… je sais pas, équipe-toi pour éviter les coupures ?

Jade Wesker

Une série qui te sort du lourd dès le premier épisode…

La série sort ses plus beaux appâts sur son épisode 01 mais paie ton arnaque, en vrai. D’abord, la chenille. On nous sort une incroyable chenille géante, c’est fou sauf que… pardon mais ça sort d’où ? On a droit à quelques animaux mutants qui ont pris une belle masse par rapport à leur taille originale mais comment tu passes d’un truc minuscule à cet immense tas de chair, mystère. Surtout que dans cet univers post-apo, il n’y a plus d’animaux sauf les trois qui ont une incidence dans le scénario. Et le chien infesté qui a mordu Billie avait une taille normale. Alors oui, le temps écoulé entre l’infestion du chien d’Umbrella et le moment où il mord Billie est très certainement plus court que le temps entre l’infestion massive et l’attaque de Jade mais… pourquoi seules les créatures cauchemardesques prennent autant de volume et pas les humains, par exemple ? Je veux bien que le virus ne fonctionne pas tout à fait pareil selon l’organisme vivant touché mais la logique m’échappe. Mais de toute façon, peu importe, on ne reverra plus aucune chenille. Ni papillon géant.

Grosse bête dégueulasse

T’as vu ? Tu verras plus

Parlons à présent de la citadelle Post-apo qui est assez symptomatique de “tiens, de la poudre aux yeux”. Franchement, arrivé à ce stade-là de l’épisode, j’étais dubitative mais cette espèce de Forteresse de bric et de broc m’intriguait. J’ai cru à un certain potentiel, surtout que la série n’est pas avare en gros plans dessus. Et à la fin de l’épisode, Jade la quitte dans un plan hyper badass… et je spoile le début de l’épisode 2 : la meuf fait une chute de plusieurs mètres et s’en sort sans une égratignure. Jade, c’est vraiment le personnage “je fais n’importe quoi mais y a toujours un deus ex machina qui va me sauver le cul, tkt”. Je déteste de plus en plus les deus ex machina, c’est vraiment une astuce de scénariste pété. Enfin, quand c’est mal géré. Et c’est souvent mal géré. Cette Forteresse du futur est la synthèse de ce qui ne va pas dans cette série. On te tease sur un truc et ça disparaît en quelques minutes. On t’a promis du grand spectacle, ça s’effondre dans un bruit de ballon qui se dégonfle. Youhou.

Massacre à la tronçonneuse version Resident Evil
Ah oui, j’avais oublié, y a une sorte de Leatherface sauce Wish, aussi

La cohérence, on s’en fiiiiiiiiche

Et puis je passe sur les incohérences, des trucs jetés dans le scénar parce que sinon, y a pas de film. Genre le tatouage. D’où il sort ? On assiste à l’arrivée de la famille Wesker dans le film et à aucun moment, ils ne se font tatouer. Et pourquoi le feraient-il d’ailleurs ? Ca n’a aucun sens. Faut que je fasse un article sur les tatouages dans les films et séries, d’ailleurs parce que 9 fois sur 10, c’est une idée de merde. Idée d’article ! Les règles de cet univers sont pétées et vous savez pourquoi ? Alors déjà le fan-service mais surtout les personnes qui ont écrit ça n’ont pas compris le concept de jeu-vidéo, si vous voulez mon avis. Dans un jeu-vidéo d’action, il faut de la bagarre donc on va agrémenter l’univers d’ennemis. On ne questionne pas ça, on comprend que c’est un système de jeu pour ramasser différents items et gagner de l’XP. Donc pas de soucis pour tataner des chenilles géantes, des araignées dégoûtantes ou des nautiles débordant de tentacules. Mais dans une série, c’est de suite incongru. Ils nous collent les obstacles selon le besoin du scénario sans réfléchir à la cohérence de l’univers. Y a plus d’animaux sauf des insectes devenus géants parce que voilou. Dans un jeu-vidéo, c’est un boss tout à fait valable. Dans une série télé, c’est juste un rebondissement parce que sinon y a pas de film. 

Boss Resident Evil jeu vidéo

Un véritable échec

Bref Resident Evil, c’est nul. D’autant plus nul qu’après ce que tu prends dans la gueule au premier épisode, on s’emmerde assez sévère. Jade fuit le danger, Billie a des suées. Jade est complètement con et prend systématiquement de mauvaises décisions, Billie est une antagoniste nulle. Et je vais même pas parler de la patronne d’Umbrella, autre antagoniste que tu as envie de passer par la fenêtre. A un moment, je ne comprends pas comment on n’est pas tous syndiqués et coopérativés quand tu vois comment on nous dépeint les capitaines d’industrie. “Oh bah moi, je m’en fiche que mon produit tue des gens, tant que je suis toujours plus riche, ahahah”. Oui enfin si ton produit tue des gens, il va surtout être retiré des rayons, hein. Bref, c’est nul et si y a une saison 02, ce sera sans moi parce que j’en ai vraiment rien à faire de l’histoire qu’on veut me raconter. Au moins, les films, ils te faisaient ça en 1h30…

Nina

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page