RACONTE MOI DES HISTOIRES

Pour bien raconter les histoires, il faut aussi savoir les écouter

Le personnage qui répète tout ce qu’on lui dit…

Et c’est fort ridicule la plupart du temps. Écrire un dialogue est souvent un art délicat car ça doit « sonner vrai ». Un des trucs qui me hérisse le plus le poil, ce sont les dialogues punchline. Ça sonne tellement faux… Mais aujourd’hui, je souhaite vous parler d’un autre effet de dialogue nul : l’effet écho. Vous savez, quand un personnage répète sottement ce qu’on vient de lui dire. Ou de lui écrire. 

Répète après moi

A l’hôpital Velpo ?

Il peut arriver, dans la vie, qu’on répète une information tant elle nous sidère. Le fameux « à l’hôpital Velpo« , référence que les plus jeunes d’entre vous ne doivent pas avoir. Ainsi, voir un personnage répéter ce qu’on vient de lui apprendre est à peu près legit… Tant que ça reste mesuré. C’est un effet, il doit marquer que l’info que le personnage vient de récupérer est stupéfiante, voire choquante. S’il le fait à chaque fois, la big révélation risque d’être un peu noyée. 

Choquée

Passion lire ses messages à haute voix

Mais ça, c’est la version soft du personnage qui répète ce qu’on lui dit. Parce que l’effet écho est surtout un patch bien pratique pour toute conversation non physique. Aka le téléphone et les messengers. Certaines fictions filmiques essaient un peu de se détacher de ça en inscrivant les SMS reçus en surimpression. Alors autant j’aime bien la mise en scène, autant quand j’écoute une série, ça me fait louper deux ou trois révélations. Mais à la limite, si c’est pour donner chair à un message, pourquoi ne pas le lire en voix-off ? Non parce que personnellement, quand je lis un message à haut-voix, c’est parce que je veux partager le message à une autre personne… Et c’est une personne qui chante tout le temps quand elle est seule qui vous dit ça.

Lire ses sms à haute voix

Répéter pour que le méchant puisse bien écouter

Mais le pire, le pire, c’est la personne qui répète bêtement ce qu’on lui dit pour qu’une oreille indiscrète saisisse l’information. J’avais vu ça dans un téléfilm avec une tante diabolique. Elle se fait embaucher dans la même entreprise que son beau-frère avec qui elle a une liaison. A un moment, sa nièce appelle le beau-frère pour une révélation incroyable et là, le père hurle dans l’open space “Quoi ? Tu dis que Tanya est une menteuse manipulatrice ?” Et qui est juste derrière ? Tanya, mais oui ! Et c’est débile ! Personne ne fait ça dans la vraie vie. Moi, déjà, quand je discute avec mon copain ou au téléphone de trucs du boulot que je voudrais pas qu’un.e de mes collègues entendent, je parle à demi-mot en vérifiant bien autour de moi.  Alors que tout le monde habite à l’opposé de chez moi et n’a rien à faire dans mon RER ou dans ma rue… Alors qui hurlerait au téléphone “Quoi ? Shirley qui travaille dans ces locaux est une tueuse psychopathe ? Oh bah dis donc !”

Espionner un personnage qui répète tout ce qu'on lui dit

Un parfum de Sunset Beach

On se croirait dans un soap. Genre mon soap préféré du monde : Sunset Beach ! Bon, je l’ai pas revu depuis une éternité donc peut-être que ça a mal vieilli mais la moitié des rebondissements reposaient sur le fait que tous les personnages parlaient à voix haute quand ils étaient seuls et avouaient leurs pires forfaits. Puis ils partaient et sortait de l’ombre un autre personnage qui avait tout entendu ! Mais bon, Sunset Beach avait l’immense mérite de ne pas se prendre au sérieux… 

Annie dans Sunset Beach
Annie, la meuf qui adorait se confier aux murs

Une convention pétée

Il y a certaines conventions scénaristiques que l’on peut accepter, des “bon, personne ne ferait ça dans la vraie vie mais au cinéma ou à la télé, c’est un cliché qu’on accepte”. Mais celui-ci sonne toujours absurde. Surtout quand c’est pour faire avancer une intrigue qui tient déjà pas bien la route. Et puis en vrai, y a tant de gens qui répètent ce qu’on dit ? Tiens, je vais étudier ça. Je parle à à peu près trois personnes autres que mon mec actuellement, mon enquête n’est pas prête d’avancer…

Nina

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page