RACONTE MOI DES HISTOIRES

Pour bien raconter les histoires, il faut aussi savoir les écouter

Une étrange baby-sitter

Ohla, je commence à galérer à trouver des téléfilms suspense. A croire qu’avec le coronavirus, la télé a décidé que vous ne vouliez voir que du sirupeux. Mais je me refuse à chroniquer des téléfilms d’amour. Même si, eux aussi, répondent à une structure narrative très arrêtée. Mais aujourd’hui, on va se pencher sur des téléfilms assez codifiés : les histoires de baby-sitters. Spoiler : 9 fois sur 10, elle est folle. Et là, vu que le téléfilm s’appelle “Une étrange baby-sitter”, je pressens la frappadingue.

Une étrange baby-sitter

La famille parfaite

Tout commence dans une famille classique des téléfilms américains : papa Ben et maman Kara vivent dans une très belle et grande maison et adoptent une jolie petite fille blonde, Riley. Le téléfilm commence sur des images de bonheur, c’est l’anniversaire de la petite. Mais celle-ci est un peu rétive vis-à-vis de maman Kara alors qu’elle est in love de papa Ben.

Kara et Riley dans Etrange baby-sitter

Elever son enfant… via une baby-sitter

Pour avoir une belle grosse baraque, il faut travailler ! Papa et maman étant occupés à plein temps, ils cherchent une baby-sitter qui vivra chez eux. Maman Kara est séduite par Alyssa mais dans les candidates, il y a Kelcie, fille du gros client de Papa Ben et donc heureuse élue. Sauf qu’elle est nulle et incompétente. Son but : occuper Riley pour pouvoir appeler ses copines et avoir des conversations sexuellement explicites. A un moment, elle envoie jouer Riley dans le jardin pour une partie de cache-cache et pendant qu’elle traînasse sur Tiktok, quelqu’un entre dans la maison et met le feu en allumant la gazinière. Curieusement, Kelcie est renvoyée.

Etrange babysitter, téléfilm

Cette fille a l’air bizarre…

Au revoir Kelcie, bienvenue Alyssa ! Appliquée, elle sympathise de suite avec la petite fille. Le montage insiste un peu sur le fait qu’elle est un peu cheloue. Genre une scène ne montre maman Kara en pleine conversation avec une voisine qui explique qu’une femme tournait autour de la maison. Maman est un peu inquiète et appelle l’agence d’adoption pour s’assurer que la maman ne sait pas où ils habitent. Et dans la scène suivante, Alyssa promet de considérer Riley comme sa fille avec des yeux étrangement écarquillés. Coïncidence ?

Alyssa, une étrange baby-sitter

Virée à la plage (ahoum tcha tcha cha)

Mais peu importe, c’est l’heure de la petite sortie à la mer en famille ! Malheureusement,  maman Kara doit finalement rester à la maison car elle attend l’expert de l’assurance qui est curieusement en retard et n’a pas prévenu… Mmm. Et soudain, elle découvre la mère de Riley devant la maison ! Ah oui donc non, ce n’est pas Alyssa vu que cette dernière se la donne grave à la plage avec Papa Ben et Riley. Elle kiffe tellement le moment qu’elle va prendre le téléphone de Papa Ben pour “une photo de famille”. Elle voit un message de Kara mais l’efface sans trembler avant de prendre des photos d’eux trois. Donc il semble que nous soyons dans le schéma “babysitter amoureuse de papa”, un grand classique des téléfilms. Mais poursuivons.

A l’attaque !

De retour à la maison, Alyssa fait un dessin effroyablement enfantin avec Riley où elle se représente avec la gamine et le papa devant sa maison d’enfance. Sérieusement, au vu du dessin, j’aurais demandé une expertise psy direct… et je dis ça alors que je dessine très mal. Mais j’ai dépassé le stade bonhommes bâtons, moi… Gamine avec un crayon mais femme à table puisqu’elle fait du pied à Papa Ben ! Il croit d’abord que c’est Kara mais non ! Flippé, il quitte la table. Faut dire qu’elle a pas le temps de niaiser : à peine arrivée, elle attaque dur.

Une étrange babysitter

Erotomanie

N’empêche que ça a stimulé Papa qui commence à saillir maman mais Riley fait un cauchemar ! Maman Kara va s’occuper d’elle et pendant ce temps, Alyssa va déclarer sa flamme à papa. Car non, ce n’est pas juste une érotomane classique, il y a une subtilité. Ils ont couché ensemble un an plus tôt ! Ils s’étaient rencontrés dans un bar et crac-crac, comme disent les vieux, mais il ne l’a pas reconnue quand elle est devenue baby-sitter et elle est un peu vexée. Oui bon, je le prendrais peut-être pas hyper bien non plus. Il la rembarre mais elle lâche pas et  dès que maman s’éloigne, elle lui saute littéralement dessus. Excédé, il décide donc de la foutre dehors.Très saine d’esprit, elle le met face à ses responsabilités « j’ai tout plaqué pour toi ». Il la jette dans sa voiture avec ses valises puis achète une gazinière à sa femme avant de lui dire qu’Alyssa est partie pour raisons familiales.

Papa Ben face la baby-sitter érotomane

La baby-sitter kidnappeuse

Bref, officiellement, elle est partie mais on voit quelques scènes de quelqu’un qui rôde dans la maison, sourde menace… Bon, on sait que c’est elle, hein. Surtout que pendant la nuit, elle apparaît dans la chambre de Riley et réveille la petite fille. Et au petit matin, l’enfant a disparu ! Maman Kara soupçonne la mère biologique, Papa Ben ferme bien sa mouille. Pendant ce temps, Alyssa ramène Riley dans sa maison d’enfance mais la petite fille s’étonne de l’absence de ses parents. L’enquête ne donne rien du côté de la maman biologique donc papa Ben finit par faire ses révélations. Pendant ce temps, Riley commence à sentir que ça pue la croquette, elle refuse de boire le chocolat chaud d’Alyssa qui décide de lui présenter toutes ses poupées en porcelaine dans une scène assez flippante. J’ai toujours trouvé les poupées en porcelaine terrifiantes. 

Riley dans Etrange babysitter

Fonçons chez la folle !

Pendant ce temps, papa et maman se chamaillent un peu à cause de cette infidélité mais soudain, le papa voit le dessin moche et sait où est sa fille parce que… je sais pas. Il doit être un peu voyant. Papa et maman sautent dans la voiture et croisent au passage la maman biologique de Riley qui se joint à eux parce que sauver Riley, c’est important, quand même. Oui, prendre une meuf qui rôde devant chez toi depuis des semaines plutôt que d’envoyer la police sur place me paraît être un excellent plan.

Ben & Kara dans le téléfilm Etrange baby-sitter

A fond dans la folie du personnage

Bref, je rush la fin parce qu’on s’en fout : Papa débarque donc en faisant genre qu’il est amoureux d’Alyssa qui est un peu méfiante, quand même. Elle a pris le soin d’attacher Riley avant en faisant genre que c’était un jeu mais Riley n’est pas dupe : « les dragons, ça sait pas faire de noeuds ». Alyssa raconte une histoire de chien euthanasié en guise de traumatisme d’enfance et du coup, elle a décidé de tuer ses parents. Je… Ah ok, les scénaristes y vont à fond dans la folie du personnage. D’ailleurs, juste après, elle colle son arme sur la tempe de papa Ben pour l’embrasser « pour le tester ». Mais pendant ce temps, Riley aperçoit sa maman et dit « maman » donc Alyssa qui est littéralement à 2 cm du visage de Ben lui tire… dans l’épaule. Maman Kara débarque et lui colle une serviette sur l’épaule en mode « ça va aller » puis c’est la course poursuite dans la maison. Une maison qui a l’air minuscule de l’extérieur mais dedans, c’est plus grand que la baraque des Kardashians. Riley en a marre et se planque, Kara et Alyssa se battent et c’est maman Kara qui gagne !

Etrange baby-sitter

Encore une femme criminelle

Dernière scène : ils décident de plus avoir de nounous et papa prend un congé sabbatique. Ce serait presque progressiste… si on oublie que c’est lui qui a déconné à l’origine. Ici, on est dans le classique “femme érotomane prête à tuer par amour”. Typique des téléfilms et qui m’agace pas mal comme déjà dit. Sans doute que la rareté de la criminalité féminine intrigue… Mais à force d’utiliser toujours les mêmes ficelles, ça manque de surprise.

Nina

4 réflexions sur « Une étrange baby-sitter »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page