RACONTE MOI DES HISTOIRES

Pour bien raconter les histoires, il faut aussi savoir les écouter

Vengeance sur le campus, les lycéens ont trente ans

Tiens, c’est amusant. Je n’ai plus regardé de téléfilms depuis le début de mon contrat pour la boîte des enfers et maintenant que je suis prête à m’en aller, hop, je m’y remets. La charge mentale… ou un jour férié qui me permet de m’y remettre. Possible. Bref, regarder un téléfilm en cette période de l’année, ça relève du parcours du combattant. Je n’aime pas les téléfilms neuneu gnan gnan, j’aime les thrillers. Et si ça se passe dans le milieu lycéo-étudiant, je craque. Donc dans la liste fort restreinte des téléfilms pas de Noël, je trouve « Vengeance sur le campus ». Obligée, je craque.

Vengeance sur le campus

Vicky est une grosse loseuse

Donc Vengeance sur le campus commence par une sélection de cheerleaders. Une fille « moche » parce que mal coiffée avec de grosses lunettes n’est pas sélectionné et se fait mettre un coup de pression par la cheerleader en chef qui la harcèle à base de « Jason ne voudra jamais de toi » et tiens, vas-y que je te pousse contre les gradins pour que tu te fracasses la tête. Notre héroïne rentre, piteuse, chez elle, et se fait mettre un coup de pression par sa mère en mode « t’as échoué parce que tu n’as pas assez bossé. Regarde-moi, j’ai tout réussi » « Ouais, sauf garder papa ». Oh boum. Du coup, Mamounette est un peu vénère et balance à sa fille qu’elle sera une ratée à vie. Du coup, Vicky, puisque telle est son prénom, se planque dans sa chambre, bouleversée et se regarde longuement dans le miroir en ressassant sa sale journée. Et se fracasse la tête contre la glace, façon Twin Peaks.

Ugly Vicky

Trente ans et une vie ratée

Quelques années plus tard, Vicky que l’on devine en échec scolaire, est caissière avec une belle chasuble bleue. On apprend qu’elle a désormais trente ans et sa mère lui propose de l’argent pour son anniversaire parce que bon… du coup, Vicky propose de reprendre ses études avec cet argent mais la mère semble peu confiante. Elle en profite pour la crucifier en lui parlant de son assistante qui, elle, a réussi. Bref, à 30 ans, Vicky a une vie de merde mais, tiens, elle a son propre appart. On découvre qu’elle vit avc un chômeur qui lui offre une partie de jambe en l’air pour son anniversaire mais ça va, ça a l’air de lui faire plaisir. L’anniversaire est moins foutu que ce que j’attendais. Cependant, y a un dernier cadeau le lendemain : Vicky est virée. Alors qu’elle fait la tête, elle trouve la carte étudiante de sa jeune collègue, Caitlin, et l’embarque pour aucune raison.

Une carte étudiante dans un téléfilm américain

S’inscrire au lycée en deux clics

Et d’ailleurs, nous voici au lycée avec des étudiants dont on ne sait rien puisque Vicky a quitté le lycée depuis une bonne dizaine d’années. On découvre que la blonde reine du lycée s’appelle Heather et fait mariner le beau gosse de service. Ohlolo le clin d’oeil. Bon, on repart sur une session de cheerleaders. Des cheerleaders cheapos qui se contente de sauter les bras en l’air, rien à voir avec les acrobaties des vraies. Bon, Vicky rentre en passant devant le lycée et là, le chômeur lui annonce qu’il a acheté un ordinateur avec l’argent de son anniversaire. Quoi ? Mais d’où il a accès à ça ? Vicky soupire mais bonne patte, elle range l’appart. Ok, victime jusqu’au bout des ongles. En nettoyant, elle découvre que Chômeur joue au poker sur Internet et… elle décide d’utiliser l’ordinateur pour s’inscrire au lycée. J’ai pas compris le rapport. Toujours est-il que pour être la reine du bahut, elle va s’offrir un nouveau look à base de piquer des fringues dans un supermarché, se gratifier d’une frange moche et faire des squats. Elle en profite aussi pour supprimer son compte sur « Face bubble », un ersatz de Facebook, je suppose. J’ai rien compris.

Vengeance sur le campus

Une gentille Reine

On revient au lycée avec nos jeunes et beaux et Vicky débarque en mode nouvelle élève. C’est ça de faire jouer des lycéens par des gens de 30 ans. Quand une trentenaire débarque, personne ne trouve ça bizarre. Vicky se fait donc appeler Caitlin, comme la jeune fille dont elle trouvé une carte étudiante. La voici donc en cours de lettres avec Mme Christie qui rigole aps. « Vous allez lire William Blake et faire une dissert pour ce soir et pas de compte-rendu sorti d’Internet, hein ! ». Bon l’avantage des téléfilms au lycée, c’est que j’apprends deux ou trois trucs sur la littérature américaine que je connais extrêmement mal. Bon, Vicky arrive dans la classe d’Heather et ses copines. L’une d’elle commence déjà à se conduire comme une connasse à base de Vicky/Caitlin est nulle en volley, pousse-toi du terrain mais Heather est une gentille reine, elle s’inquiète pour elle. Parce qu’elle a été nouvelle, tu sais.

Heather dans vengeance sur le campus

Un équilibre mental un peu précaire

D’ailleurs, ça craint pour Vicky. Elle mange son sandwich assise à côté de la cuvette des WC et pète un câble car sur la porte, il est écrit « Vicky sucks ». Alors je pense qu’en 10 ans, ces tags ne te concernent pas. Mais la colère revient. Elle rentre et balance à Chômeur qu’elle sait qu’il est en train de jouer au poker mais euh… c’est tout. Elle va ensuite se parler dans le miroir en disant « hé, j’ai 12 ans de plus que ces tocards, je vais réussir ». Je crois que sa mère aurait dû lui offrir une thérapie pour ses 30 ans mais ce que j’en dis, moi.

Vicky la bolosse

De bolosse à meuf populaire en un claquement de doigt

On file chez Heather pour un repas de famille où la maman est en larmes de joie car sa soeur aînée appelle pour dire qu’elle fête ses trois mois de sobriété. Ah, j’avoue que j’ai eu assez peu d’évocation des AA sur les téléfilms vus jusqu’à présent. Le lendemain, on revient en classe, Vicky-Caitlin arrive en conquérante, en mode « même pas peur ». Le beau gosse de service essaie de répondre à la question de la prof de lettres et se fait humilier. Vicky-Caitlin décide de le défendre en mode « je suis culturée, moi ». Le beau gosse est impressionné et j’ai un peu peur. Elle a 30 ans, je suis pas sûre que lui soit majeur, c’est craaaaaaaade. Bon, séance de volley, Vicky-Caitlin joue mieux. Elle se fait interpeller par la connasse qui n’a toujours pas de prénom pour lui demander si elle va faire les essais de cheerleaders. Elle commence à raconter qu’elle était trop douée dans son ancien lycée, bla bla. Bref, elle joue la meuf cool et… oh mon Dieu, elle porte un chouchou rouge. Non mais j’apprécie les références à d’autres oeuvres mais c’est pas un peu appuyé, ça ?

Un chouchou rouge sur la reine du lycée

De bolosse à reine du pompon

Vicky-Caitlin commence à courir après Heather qui explique que le lycée est super connu grâce à Liam, le beau gosse, un super sportif mais qui bosse dur aussi, faut pas croire. Personne n’a dit le contraire, Heather… Bon, Vicky-Caitlin rentre chez elle et fait l’ado dans sa chambre avant de basher Chômeur en mode « tu veux pas faire quelque chose de ta vie genre trouver un job ? ». Puis elle fait des selfies. Le lendemain, elle va un peu draguer Liam et est invitée à la table des populaires. Pas de bol, Liam est à fond sur Heather, ce qui semble un peu déplaire à Vicky-Caitlin. C’est un enfant pour toi, calme-toi, bon sang. En tout cas, Caitlin-Vicky, Heather et la connasse (Madie), passent la sélection des cheerleaders et même que Caitlin-Vicky va faire la fayote auprès de l’entraîneuse en mode « je veux être la cheffe, je fais quoi ? ». Non mais ce téléfilm, c’est trop « la meuf a été nulle pendant douze ans mais là, elle a une frange, elle est devenue cool et forte ». Mais ?

Séance de cheerleading

Un cran de plus dans la psychopathie

Bon, scène nulle où elle va à son ancienne supérette avec ses nouvelles cops et croise son ancienne collègue. Je signale car ça aura sans doute une importance pour la suite. Elle file ensuite au lycée pour faire du sport, sans jeter à son mec « faudrait que tu glow up, un peu ». Ah ok, la meuf est possédée par l’esprit d’une pétasse de lycée, quoi. Pas le temps de niaiser, elle file au stade chauffer Liam qui semble un peu troublé. Ah mais à peine a-t-il le temps de mater son cul qu’on arrive à la séance de sélection des cheerleaders. Caitlin est sélectionnée en temps que vice-capitaine alors que Madie est la capitaine. Pour rappel, Madie est la connasse… Elle va donc se faire tuer par Caitlin-Vicky, on le sait. Mais meuf, t’es là depuis trois jours, t’es bonne depuis quatre, tu t’attendais à quoi ? Chez elle, elle fait des crèpes ou des gaufres pour se consoler mais Chômeur manque de se tuer en glissant sur de l’huile qu’elle a mis par terre donc elle a une super idée pour éliminer Madie. Parce que manifestement, les bancs du stade sont réservés. Ah non, elle a posé son sac à côté de la flaque et envoie Madie lui récupérer un truc et la manipule pour qu’elle fasse une choré. Allez zou, grosse chute, bye Madie. Non mais ça n’a aucun sens… « Tu peux aller là et faire une choré sans aucune raison de le faire là. Oh non oups ! ». Je sais que dans les téléfilms, on n’a pas le temps d’être subtils mais là, y a même pas le temps de suspense ou rien. V-C met de l’huile, l’autre tombe dessus 3 minutes plus tard. Please.

Vengeance sur le campus

La soirée de tous les dangers

Bon, on arrive à la soirée du lycée. Je sens qu’on va nous mettre une petite couche de Carrie. V-C va un peu glaner des ragots sur Heather parce que Liam continue de lui renifler les fesses. Elle apprend donc l’existence de la soeur tox. Préparation de la soirée, les filles vont s’habiller chez Heather et V-C fouille la maison pour trouver de l’alcool. Hein ? La soirée se passe moyen bof pour V-C car Liam est toujours à fond sur Heather. Aaaaah, attendez, les parents d’Heather rentrent à la maison et découvrent le placard à alcool ouvert. Ok, je vois le truc. Les parents sont fâchés car ils pensent que c’est Heather qui a picolé et la rapatrient direct à la maison. L’occasion pour V-C d’aller dragouiller Liam. Ah oui, c’était dans Mean girls, ça. Peu importe, V-C a la baraque à frite en feu et va se frotter comme jaja à Liam. C’est même un peu la gêne, les copines de Heather la regardent en plissant le nez. Heather se fait confronter par ses parents, V-C se plante dans les toilettes pour se faire oublier par sa conductrice. Non mais la dénommée Gemma avait une personne à ramener et elle arrive à l’oublier ? Si tel est le cas, je suis pas certaine que tu sois en état de conduire, Gemma… Bon, évidemment, V-C en profite pour être seule avec Liam pour l’assaillir. Pile au moment où Heather, triste de pas avoir de messages de son pote, l’appelle, ohlolo. Bref, ça nique.

Ca va choper au campus

Bye le chômeur

V-C rentre chez elle, visiblement bourrée (d’où ?) et en profite pour larguer Chômeur en le traitant de loser. Et même qu’elle en profite pour redécorer l’appart en mettant des coussins en fourrure rose et des posters « teenage dreams » en faisant des bulles avec son chewing-gum. Elle envoie aussi des sextos à Liam. Enfin, sexto : une photo d’elle où elle montre son ventre. Je ? Ok. Retour au lycée où V-C la joue copine avant d’aller faire un bisou à Liam devant tout le monde. Heather va donc raconter ça de suite à Madie. mais chut, faut pas en faire toute une histoire, hein. Bah du coup, ne dis rien ? D’ailleurs, Madie débarque direct pour faire la morale à V-C en mode « t’es pas cool de sortir avec Liam ». V-C va en parler direct avec Heather « non mais ça te gêne vraiment que je sorte avec Liam ? ». Sauf que PLOT TWIST ! V-C laisse traîner son tel et Heather aperçoit un message du Chômeur qui veut lui parler. Non mais les sms qui s’affichent sur l’écran d’accueil, jamais compris le principe. Du coup, Heather partage gentiment l’info à Liam, si jamais…

La trentenaire ado

Un ex vraiment relou

Ah, c’est le retour de la maman de Vicky ! Vicky passe la soirée sur son tel à envoyer des textos, ce qui agace un peu Mamoune qui trouve ça un peu malpoli. Ah mais ok, cette scène sert surtout à dire « je te laisse la maison quelques jours mais tu te pointes pas avec ton mec, hein ». Vous savez que ça va dégénérer. V-C file ensuite niquer Liam sur les gradins mais fait tomber son sac et Liam trouve sa vraie carte d’identité mais elle fait genre « non, c’est juste ma fausse ». Ah ok, normal. Ca l’inquiète pas, de toute façon. Mais là, c’est le drame ! En rentrant chez elle, Vicky trouve un cheveu blanc dans sa frange mais n’a pas le temps de paniquer car Chômeur débarque en mode « ouvre-moi, je suis fauché ! » Alors pardon mais pire argument EVER. D’ailleurs, elle le laisse dehors. Il va donc lui voler son courrier car manifestement, V-C n’a pas pensé à le récupérer et découvre qu’elle est au chômage, ohlala. D’ailleurs, il se pointe au lycée pour l’espionner. Et là, notre psychopathe annonce qu’elle organise une soirée samedi soir chez elle. Chez elle, comprenez chez sa mère.

Vengeance sur le campus

Heather entre dans l’ère du soupçon

Alors qu’elle fait la cheerleader avec ses copines, Chômeur débarque, elle le vire comme elle peut et Heather commence à trouver tout ça un peu suspect. Bref, Chômeur débarque chez Vicky qui lui fait un steack (?) et lui explique qu’elle veut saisir sa nouvelle chance. Chômeur est un peu inquiet de l’entendre faire son plan de vie parfaite. Il la menace de tout balancer au lycée mais je crois qu’il a pas capté que ça allait mal se terminer pour lui. Surtout qu’il se comporte direct en gros con macho à attendre son steack à table et en lui claquant le cul. Elle le marave donc à coup de poele (censément brûlante mais apparemment, ça va). Bref, Chômeur se fait fracasser, littéralement, dans une loooooooongue scène où il dodeline de la tête en louchant en mode « ohlala, commotion cérébrale in progress ». Pendant ce temps, Heather appelle Liam pour parler du mec bizarre qui est venu parler à sa cop. Et tant qu’à faire, elle jette aussi l’histoire de la bouteille, l’air de rien.

Vengeance sur le campus
Effet courte focale. Ceux qui ont vu Crossed savent

Vicky vire psycho

A présent que Vicky est débarrassé de chômeur dont elle a jeté le corps en rase campagne, elle va organiser une teuf d’enfer à base de sangria et mélanges d’alcool improbable. Vous savez, genre, « je vais vider ces deux bouteilles pour le punch, hihi ». Heather ne passe pas une super soirée rapport au fait qu’elle réalise que Liam est un peu plus qu’un pote pour elle. Elle va donc faire pipi et commence à errer dans la maison, trouvant un cadre avec une photo de Vicky et sa maman dans un resto lambda. Heu… alors deux choses. Déjà, c’est quoi cette photo ? Et ensuite, si tu joues une double identité, planque les preuves ? Genre les preuves plantées dans des endroits TRES visibles ? Le lendemain matin, alors qu’elle range avec Liam, Mamoune arrive et l’humilie et ça lui plaît pas à Vicky qui clignote des yeux et jette une bouteille à la gueule de sa mère. Elle en lance une deuxième puis bisous à la maman en mode « je suis ta fille, hihi ». J’adore comme les téléfilms montrent le basculement dans la folie de leur héroïne, c’est tellement cliché.

La folie dans les téléfilms

Elle serait pas un peu vieille, Caitlin ?

Bref, Heather mène l’enquête parce que le resto de la photo, il a fermé y a dix ans, ohlala. Ah oui, toi, tu retiens le resto alors que ta pote a juste pas du tout la même gueule ? Le lendemain, les cheerleaders doivent tirer au sort l’athlète qu’elles doivent encourager (help) et V-C est désappointée car elle tire au sort le mec de Madie. Et devinez qui a tiré Liam ? Heather, évidemment ! Elle refuse d’échanger puis va expliquer à Liam l’histoire de la photo. Du coup, Liam commence à douter surtout que V-C a prononcé « mème » « mémé », comme les darons de Liam. Suspect, suspect. Putain, l’indice le plus pété de l’univers, pardon… Du coup, si elle dit jig ou gif, ça la date, aussi ?

Vengeance sur le campus

Quelques rebondissements sans intérêt

Bon, intrigue nulle à base de discussion sur l’âge, les anniversaires, Vicky va acheter de l’alcool avec une vanne un peu marrante où le caissier lui demande sa carte d’identité. En rentrant chez elle, Vicky tombe sur un flic qui cherche Chômeur car il a disparu et elle lui jette qu’il devait de l’argent à quelqu’un. Merci, bisous. Coup de fil entre Heather et Liam à base de « ma cougar, ahah ». Puis il se plaint que Caitlin est trop dans le trip film pour ados avec la cheerleader et le quaterback, bla bla. Quelle foutage de gueule, quand même. D’ailleurs, c’est marrant parce que Liam et Caitlin ne s’appellent strictement jamais et à part le sexto du bidou, il se passe rien. Intrigue nulle où la coach des cheerleaders trouve de l’alcool dans le casier d’Heather donc on retombe dans la scène avec les parents de la jeune fille qui essaient de l’aider. Oh allez, c’est chiant, il reste moins de quinze minutes, on veut la scène finale de confrontation.

L'alcool au lycée

L’étau se resserre

Ah attendez, PLOT TWIST ! Vous vous souvenez de la scène nulle du parking avec l’ancienne collègue ? Celle-ci est la vraie Caitlin et a donc décidé, après s’être fait insulter par son ancienne collègue, de retourner au lycée. Ce qui contrarie la fausse Caitlin, évidemment. Mais maintenant qu’elle est psychopathe et meurtrière, elle va vite régler ça en allant chercher la vraie Caitlin au boulot pour la « ramener chez elle ». Pendant ce temps, Heather enquête et trouve la vraie Caitlin sur Face Bubble. Donc personne n’avait eu l’idée de regarder dessus… C’est vraiment comme le Facebook de la vraie vie, t’as que les vieux et les bolosses dessus. Bref, Heather fugue et va chez la maman de Vicky puisqu’elle a l’adresse et ça commence à sentir le roussi pour V-C. V-C occupée à faire un pitch de motivation à base de « n’oubliez pas : être 2e, c’est être le premier perdant ». A méditer. Le match est prêt de commencer et Liam croise V-C et lui fait un plan « je dois te parler mais je veux pas te dire ce que j’ai à te dire maintenant ». Du coup, V-C va un peu se fracasser le crâne contre les vestiaires. Ah, voilà Heather « ahah, je sais que tu es Vicky, bla bla bla. » C’est la scène de confrontation, les amis, accrochez-vous, on y va.

Une histoire de pompom girl

La grande gloire

Donc Heather déballe tout en mode « je sais tout, ta mère aussi et je vais t’arrêter ». Sauf que V-C lui fracasse la tête contre les vestiaires dès qu’Heather a la mauvaise idée de lui tourner le dos. Non mais attends, t’es con ou bien ? Tu vas confronter un meuf qui ment de façon pathologique, tu lui jettes tout au visage et tu lui tournes le dos ? Alors que tu as souligné le fait qu’elle voulait être la cheffe des cheerleaders donc que tu te doutes un peu que l’accident de Madie n’était pas si accidentel ? Non mais tu veux pas lui donner un objet contendant tant que tu y es pour être sûre qu’elle va te faire du mal ? Liam est alerté par les parents d’Heather qu’elle a disparu donc il va la chercher… dans le vestiaire des filles. Oh, il est très détente ce lycée. Il trouve une tâche de sang et commence à courir partout mais heureusement, Heather qui est enfermée dans ce qui semble être la chaudière (toujours Heathers), beugle comme un âne et il l’entend. Bref, le match va commencer et Liam arrive de justesse sur le terrain, ce qui crée un peu la confusion. Bref, choré archi nulle des cheerleaders, Vicky voit la vie en blanc scintillant (littéralement), y a même sa maman qui a débarque pour l’occasion mais à peine a-t-elle triomphé que la police vient l’arrêter en l’appelant Vicky.

Le bonheur d'une cheerleader

Et une fin en prison, as usual

C’est la conclusion de Vengeance sur le Campus ! Entraînement des cheerleaders, Heather est devenue la cheffe et sort avec Liam. Vicky est condamnée pour le double meurtre de Chômeur et la vraie Caitlin. En prison, elle se fracasse la tête contre les barreaux et FIN.

Vicky en prison

Un très bon téléfilm d’ados

Alors, je… Vengeance sur le campus coche toutes les cases du film avec des ados de dedans. On a les cheerleaders, le sportif bien en vue, la jolie fille gentille et la psychopathe prête à tout pour parvenir à ses fins. Franchement, on a du Heathers, du Mean girl et pas mal de Carrie avec la transformation du pseudo tromblon du lycée en bonnasse. D’ailleurs, faudra un jour parler du fait que de mettre une paire de lunettes lambda et décoiffer une fille n’en fait pas un thon mais passons. Le souci est finalement que ce téléfilm coche absolument toutes les cases du film ado et du film où une fille devient une meurtrière sanguinaire car elle a été trop humiliée. Au point que rien ne nous surprend. Le seul truc que j’avais pas anticipé, c’est que je pensais que la vraie Caitlin allait être retrouvée par Heather pour en apprendre plus sur la fausse Caitlin. Pas qu’elle allait se faire tuer quasi gratos. Et que Madie survit. Je pensais que ce serait la première à y passer car très proche de la cheffe des cheerleaders qui avait humilié Vicky dans sa jeunesse.

Vengeance sur le campus

A découvrir pour se lancer dans le genre

Vengeance sur le campus reste un excellent téléfilm pour qui veut s’initier au genre. C’est un très bon élève qui applique bien les recettes. Pas le meilleur, pas le pire. Juste un bon élève. Qui a le mérite de ne pas chercher un suspense qui ne fonctionne pas. Et si vous trouvez cette histoire délirante… elle est tirée d’une histoire vraie.

Nina

2 réflexions sur « Vengeance sur le campus, les lycéens ont trente ans »

  1. Je te lis depuis peu et je suis conquise par ta plume et ton humour. Merci 😄😄😄. Tu as couché sur papier mes pensées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page