RACONTE MOI DES HISTOIRES

Pour bien raconter les histoires, il faut aussi savoir les écouter

The good détective : série Coréenne noire

Après une série fantastique et une série sirupeuse, on est à fond dans les séries coréennes ! Du coup, on va tester un peu la version polar pour voir, ahah. Et euh… pas ahah du tout. Enfin, pas tout à fait. Si, jusqu’à présent, on avait eu droit à des séries légères matinées de drame, The good detective est absolument l’inverse. Quelques scènes un peu décalée dans une histoire poisse. Avec notamment un thème pas croisé jusque là : la peine de mort ! Hé oui, la Corée, c’est pas juste des villes vertes regorgeant de parcs d’attraction et de gens beaux… 

The good detective, série coréenne

Une enquête relancée

Alors l’histoire : un facteur, Dae-Chul est condamné à mort pour l’assassinat d’une jeune femme, Ji-Sun, et d’un policier Jin-Su. Il clame son innocence et quand la sentence tombe, il n’y croit pas. Dix ans plus tard. Alors que les peines de mort sont relativement peu appliquées, celle de notre ami Dae-Chul est annoncée. Cette perspective délie les langues. Un ancien procureur emprisonné va brancher Seo-Kyung, une jeune journaliste débarquée de sa province, sur cette affaire. Dae-Chul est-il vraiment coupable ? En fouinant, elle va réveiller les doutes de Do-Chang, lieutenant de police qui avait arrêté Dae-Chul à l’époque. Et si l’enquête avait été orientée ? D’autant qu’apparaît Hyun-Wook, un homme s’accusant des meurtres imputés à Dae-Chul. Do-Chang, aidé de son acolyte Ji-Hyeok et de l’équipe B du commissariat d’Incheon reprend l’enquête. 

Do-Chang et Ji-Hyeok

Une série très riche en arcs narratifs

Vous trouvez ça un peu compliqué ? Et bien, c’est le résumé de l’épisode 1. Sur 16. Et encore, je vous ai épargné l’arc autour de Ji-Hyeok, ce flic étrangement pété de tunes… je n’ai pas évoqué non plus la relation légèrement ambiguë entre Seo-Kyung et son rédacteur en chef. Car the good détective est une série dense. Une série qui nous a pas mal interrogé sur la bonne santé démocratique de la Corée. Car au-delà des drames proposés, un thème central émerge : la corruption. 

Série coréenne sur Netflix

Une police complètement pourrie

Dans la police tout d’abord. Dans Alice, la police était présentée plutôt sous un jour favorable tandis que dans Are you human, elle n’existait juste pas. Même quand un enfant est enlevé. Là, on découvre que, globalement, l’argent fait justice. Au début de la série, on insiste sur le fait que l’équipe B est un peu tocarde. Le ridicule des équipiers de Do-Chang est souvent le ressort comique de la série. Sauf le beau Ji-Hyeok, évidemment. Au fur et à mesure de l’enquête, Do-Chang va mettre à jour une corruption assez généralisée dans son propre commissariat. 

The good detective, série coréenne

Une corruption généralisée

OK, la police est corrompue. Who’s next ? La presse, évidemment ! Et puis la justice, aussi. On en revient là à l’impunité des riches comme dans Are you human. Il faut rappeler ici que la Corée du Sud a subi un gros scandale de corruption et ça se ressent vraiment dans The good detective. C’est du contre-kems permanent, du mille-feuilles de secrets, de complots. Les simples pions comme Do-Chang, Ji-Hyeok et Seo-Kyung sont baladés dans tous les sens, trahis et manipulés. Et nous aussi. 

The good detective

Une série intéressante mais pas pour débuter les séries coréennes

En conclusion, cette série nous a un peu fatigués. Vu qu’on peut faire autre chose en même temps, on avait parfois du mal à suivre. Surtout quand une sous-intrigue pop en plein milieu, qu’on te rajoute tout un tas de personnages dont les motivations sont obscures. La série reste bonne, on est quand même allés au bout. Mais si vous voulez tester les séries coréennes et leur petit grain de folie, c’est pas la meilleure porte d’entrée. Même si y a toujours des adultes qui se frappent parce que ça a vraiment l’air d’être normal… 

Nina

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page