RACONTE MOI DES HISTOIRES

Pour bien raconter les histoires, il faut aussi savoir les écouter

L’enfer au Paradis : le destin tragique d’Alice H.

Aujourd’hui, c’est un téléfilm thriller avec un titre intrigant, L’enfer au Paradis. Dès le départ, on a tout le personnage principal en voiture qui commente sa petite vie en voix off avec quelques jolis aphorismes. Et comme souvent dans les téléfilms, l’acteur principal ne nous est pas tout à fait inconnu puisque c’est l’oncle Jesse de La Fête à la maison aka John Stamos. Bref, tout est blanc et paisible. Mais il y a des secrets, même dans la belle petite famille parfaite. Papa, maman et la fille jolie… Mais les parents ont été assassinés ! Ah ok, direct dans le dur !

John Stamos dans L'enfer au paradis

Victime de féminicide

L’enfer au paradis n’a vraiment pas le temps. Alors on voit l’inspectrice arriver et on nous dévoile direct qu’il s’agit d’un féminicide. Alice, la femme a été étranglée par son mari George qui s’est ensuite tiré une balle. Kate, la fille, était chez une amie et a donc échappé au massacre. Le révérend débarque sur les lieux du crime, l’inspectrice est étonnée que le chien ultra vénère de la famille l’agresse pas. Moi, je suis étonnée qu’il soit là tout court mais comme dit l’inspectrice « c’est une petite ville ». 

L'enfer au paradis : enquête policière

Un baptême puis un meurtre

Flashback : Baptême d’Alice dans une mare, tout le monde est subjugué quand elle met la tête sous l’eau. Ok, c’est ce genre de téléfilm qui mêle le passé et le présent pour découvrir la vérité. Pourquoi pas… Le révérend est donc très triste de la mort d’Alice. Il repense au repas post baptême, Alice fait un gros câlin au révérend. Ivre de joie, elle autorise également sa fille à aller voir un concert “sans demander à papa”. Cette longue scène nous sert à découvrir un peu les personnages. Le révérend, Alice, Kate, la meilleure amie d’Alice, Ginny et voilà Heather Laroche. En cadeau de baptême, elle offre une statue de Ganesh en mode « nos religions ne nous éloignent pas ». Mais quoi ? Elle écrit des livres sur les anges, elle ne semble pas particulièrement hindouiste… Bon, comme je vais pas m’étendre sur ce point donc je vous le dis : j’ai rien compris à la religion d’Heather. En fin de journée, Alice dîne avec son mari qui commence à s’énerver d’abord parce qu’elle s’est fait baptiser puis parce qu’elle a autorisé sa fille à aller au concert sans lui demander à lui. Mais pfff. La conversation nous apprend qu’elle l’avait mis à la porte après l’avoir jetée dans les escaliers et que c’était son grand retour. Une grande réussite puisqu’il la bat à mort. Alors juste un point : c’est le flashback de qui, là ? Oui, niveau écriture, on va avoir pas mal de scènes “vu des anges”. Peut-être ceux d’Heather ?

Se faire baptiser par John Stamos
Ceci est un baptême et pas du tout une scène érotique

Une inspectrice zélée

Fin de journée, la police scientifique a bien travaillé ! Le révérend revient chez Alice et demande l’autorisation de nettoyer la maison tandis que l’écrivaine des anges va demander des détails à la police. C’est quoi cette ville de perchés ? Et l’inspectrice, très détente, qui déclare des “nan, je peux pas” avant de les laisser obtenir ce qu’ils veulent. Je sens que cette enquête va être compliquée, va savoir pourquoi. Ah d’ailleurs, révélation ! George ne s’est pas suicidé, c’est un meurtre ! La balle a été tirée par derrière… L’inspectrice découvre qu’Alice était battue et qu’elle était proche du révérend. Elle veut désormais arrêter le révérend car la besta d’Alice a sous-entendu que peut-être qu’il y avait eu coucherie mais l’inspectrice se rappelle qu’on n’arrête pas les gens sans preuve. Mais qu’importe, elle en trouvera. Une enquête objective, donc.

Une inspectrice déterminée dans L'enfer au paradis

Un suspect trop parfait

L’enterrement se passe, célébré par l’oncle Jesse. Puis il va se promener dans la rue où il se fait alpaguer par l’inspectrice. Il lui fait comprendre qu’il ne veut pas répondre. Ah ok, c’est à la carte ? Il va se mettre à l’église pour effacer son historique Internet genre « commettre un crime sans se faire arrêter », « effacer les traces de poudre ». C’est trop gros, je suis persuadée que c’est une fausse piste ! Surtout Heather fait une messe mystique aussi. On découvre que c’est grâce à son livre qu’Alice a mis George dehors. On découvre également que Ginny, la meilleure amie était très remontée contre George et l’encourageait à demander une protection juridique. Ce déluge d’informations !

Révélation à tous les étages

Et ce n’est pas tout, je vous colle un peu ça comme ça car L’enfer au Paradis va assez vite. En vrac : on apprend que le révérend a insisté pour mettre sa bible dans le cercueil d’Alice. Il se pointe chez Heather pour « discuter » avec elle puisque Alice était à cheval sur les deux croyances. L’inspectrice va voir Jenny la meilleure amie qui la renvoie direct auprès du révérend. Elle parle d’un journal d’Alice et du fait qu’Alice couchait avec le révérend. Mais elle ne répond pas trop sur son alibi. Attendez ! Une femme un peu aigrie dans le tableau ? Mon pari : elle couchait avec George et a tout fait pour le séparer d’Alice. Mais comme il est retourné auprès d’elle, elle l’a tué. 

Une meilleure amie aigri

Liaison torride avec le révérend

L’inspectrice trouve le journal d’Alice et là, c’est le bal des révélations. Oui, elle a couché avec le révérend ! Elle est allée le voir car elle était embêtée de se séparer car elle s’est mariée devant Dieu. Mais le révérend lui rappelle que Dieu ne veut pas qu’elle soit malheureuse. Logique même si du coup, on se demande pourquoi il a fait en sorte que George et Alice se rencontrent vu que ça entraînait le malheur de celle-ci mais passons à la baise ! Après une scène de flirt nulle, ça se termine au lit sur une musique romantique. Cette petite histoire excite pas mal Ginny… Celle qui peut pas le piffrer aujourd’hui. Ok, c’est elle la tueuse. Pendant ce temps, l’inspectrice confronte le révérend avec le journal, elle est hyper agressive en mode « c’est toi qui l’a tué, je le sais ». Mais c’est quoi cette inspectrice ? Du coup, elle lance une perquis’ sur la foi du journal et découvre l’historique Internet du révérend. Celui avec les recherches sur comment qu’on commet un meurtre et tout. 

L'enfer au paradis

Une rupture

Celui-ci déprime dans son église, Heather lui propose de la rejoindre dans sa maison au bord du lac. Quoi ? Il hésite, il continue son bad. On découvre qu’il a largué Alice parce que sa réputation, tu comprends. Du coup, elle lui fait une sorte de chantage affectif en mode « ah ben mon ex a appelé pour rentrer, ça tombe bien ! ». George revient tout miel et organise un pique-nique romantique, ce qui met Ginny très en colère. Officiellement parce qu’il va encore frapper Alice. Bon, il faut admettre que l’histoire lui a donné raison. 

Alice H et le révérend

Le chien sait qui est le tueur

Re flashback où l’on voit Alice écrire dans son journal en voix off, elle excuse la violence de George en mode « il fait ça parce qu’il m’aime ». Vomi dans ma bouche. Alors je ne suis pas sans ignorer la part de déni chez les femmes battues parce que c’est difficile à admettre mais là, ça sonne sale. Retour au présent ! L’inspectrice parle à Kate. Cette dernière chouine en mode “je cauchemarde que mon chien mange le cadavre de ma mère” mais l’inspectrice la rassure : le chien qui était dehors, il n’a donc mangé personne ! Mais c’est bizarre, s’étonne Kate car car elle agresse les gens qu’elle connaît pas, surtout les hommes, qui a pu la faire sortir ? Ohlala, le chien connaissait le meurtrier, quelle surprise ! Evidemment, elles pensent au révérend. C’est pas comme si la meilleure amie connaissait très bien le chien aussi.

Un enfer au Paradis

Un révérend chaud comme la braise

Pendant ce temps, le révérend va se planquer chez Heather, qu’est-ce que c’est que ça ? Elle doit un peu servir à quelque chose Heather. Ce serait elle la tueuse ? Mais pourquoi ? Elle était amoureuse d’Alice ? Bon, en attendant, ils baisent. Il lui raconte l’horreur de la maison, le sang partout, le corps sans vie qui gisait au sol… Quoi ? Il a vu le corps ? Mais d’où ? Heather est pas sereine donc elle appelle les flics et il se fait arrêter. Mais il est relâché car y a pas de preuve mais super inspectrice va encore s’obséder. 

Heather Enfer au Paradis

Plot twist !

On arrive à la fin ! Finalement, le révérend n’est pas arrêté et, quelques mois plus tard, il vient chercher Katie pour l’amener à la gare pour qu’elle aille à la fac. On a droit à une scène rétrospective de dispute entre Alice et George où elle lui reproche encore le baptême et elle lui hurle qu’elle s’est fait prendre par le révérend partout dans la maison (littéralement). George la bat à mort puis va s’endormir tranquillement dans le fauteuil du salon. Et là, PLOT twist, qui entre dans la maison et découvre le corps d’Alice, désormais décédée ? Katie ! En vérité, c’était Katie la tueuse. Mais c’est pas tout ! Après avoir pris le revolver de la famille de sang froid pour tuer son père, elle panique et appelle… le révérend ! Elle veut se dénoncer mais il refuse car elle doit vivre sa vie et être heureuse. Wow, elle est tolérante sa religion, dis donc. On découvre peu à peu leur complot. L’idée est de diriger tous les soupçons sur lui car il sait qu’il n’y aura jamais assez de preuve pour l’arrêter.

Kate et le révérend, l'enfer au paradis

La fausse piste

Et je me suis faite avoir. Alors le téléfilm est pas ouf en soi, l’écriture est super maladroite avec ces flashbacks et scènes sans témoin, c’est très confus. Cependant, il y a un point intéressant : la fausse piste. Ecrire un polar est très difficile car rien n’est plus frustrant pour un lecteur de trouver l’assassin avant la fin. Perso, je supporte pas car quand je lis un polar, j’essaie vraiment de ne pas deviner. Contrairement aux téléfilms et séries TV. Mais là, si tu suis un peu, tu trouves vite la recette des épisodes. Genre dans les New York Police Judiciaire, là, t’as toujours un suspect qui part en courant. Toujours, à tous les épisodes. Et bien, c’est jamais lui le coupable. Dans Lucifer, c’est toujours l’assistant, le meilleur pote, quelqu’un d’un peu proche de la victime et qui est surtout totalement transparent. Généralement, la personne qui explique un peu la vie de la victime de façon détachée. La fausse piste permet de diriger vers quelqu’un et balader le spectateur.

Lucifer enquête

Je me suis faite eue !

Et là, franchement, je me suis faite eue. Je me doutais que ce n’était pas le révérend car je regarde trop de téléfilms pour admettre que le tueur désigné est le vrai coupable. Donc je ne suis pas rentrée du tout dans l’hypothèse le révérend est le tueur et ce pour de mauvaises raisons. Mais par contre, j’avais la mauvaise coupable car j’ai regardé trop de téléfilms et que je trouvais la meilleure amie un peu aigrie toute indiquée. Dans l’hypothèse où elle se tapait le mari, évidemment. Du coup, pour une fois, j’ai quitté le visionnage sans être énervée et presque un peu contente d’avoir revu l’oncle Jesse. Par contre, reste un mystère : elle servait à quoi, Heather ?

Téléfilm trouvé sur TF1 replay

Nina

Un commentaire sur “L’enfer au Paradis : le destin tragique d’Alice H.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page