RACONTE MOI DES HISTOIRES

Pour bien raconter les histoires, il faut aussi savoir les écouter

Hellbound, les démons sèment la terreur en Corée

Aaaaaaaah, ça faisait longtemps que je vous avais pas parlé de série coréenne. Mais j’en regarde encore. Moins qu’avant mais je suis ainsi : changeante. Il y a, en très gros, deux types de séries coréennes : des séries rigolotes mais parfois un peu tristes et des séries sérieuses qui peuvent, à l’occasion, être rigolotes. Sachant que l’humour dans les séries sérieuses tournent pas mal autour de l’alcool. Sauf que nous, on a une culture pop’ très limitée niveau Corée du Sud, on ne connait pas les acteurs donc on ne sait jamais sur quoi on va tomber. Genre Hellbound, y a des démons, ça va être un peu comme Demon catchers, non ? Et bien… pas du tout.

Hellbound, série coréenne

Une exécution divine en pleine rue

L’histoire ! Un homme est réfugié dans un Starbucks, en panique. Son téléphone indique qu’il est 15h tout pile et là, des créatures en brume noire arrivent. Elles fracassent tout dans et en dehors du resto, tabassent le gars et finissent par le faire cramer. Evidemment, face à une telle discrétion, des centaines de gens ont filmé ça et la police va enquêter. C’est Jin Kyeong-Hoon qui est chargé de l’affaire, un flic bien triste depuis que sa femme a été assassinée par un déséquilibré. Très vite, une secte “Nouvelle vérité” décrète que les êtres de brume sont des Anges venus accomplir un châtiment divin.

Hellbound, série coréenne sur Netflix

Un châtiment divin pour les pécheurs

A peine cette première tuerie a eu lieu qu’un nouveau film surgit. Cette fois-ci, un visage de brume apparaît à une femme pour lui annoncer l’heure de sa mort, dans quelques jours à peine. Elle contacte donc la police, un peu désemparée, et accepte que l’heure de sa mort soit filmé à la télé car elle a besoin d’argent pour ses deux enfants. Quand le responsable de la secte lui demande quel est son crime, la réponse est nébuleuse. Parce qu’elle a deux enfants d’un père différent et qu’ils sont nés hors mariage ? Les enfants sont envoyés à l’étranger pour les mettre en sécurité, l’heure de la mort arrive et… la mère se fait massacrer.

La sentence divine

Des morts arbitraires ?

De là, les membres de la secte commencent à devenir très violents, tabassant notamment Min Hye-Jin, une avocate qui essaie de sauver les “condamnés”. Les morts se succèdent et quand les Anges viennent menacer un nouveau-né, la question se pose. Sont-ce vraiment des anges de jugement car quel peut être le crime d’un nouveau-né ? 

Un bébé condamné à mort par des anges

Jusqu’où iront les croyants ?

On n’est donc pas sur une série rigolote. Les morts sont violentes et très graphiques avec des victimes dont il ne reste qu’un vague squelette carbonisé. C’est tiré d’un manga, ça explique certainement cette esthétique très forte. Et la violence vient aussi des membres de la secte avec une scène de tabassage de l’avocate et de sa vieille mère assez pénible. Cependant Hellbound pose des questions intéressantes, notamment sur les croyances et les preuves qu’ont ou non les croyants. Ici, les Anges agissent au vu et au su de tous. Ca m’a pas mal interpellée sur le premier meurtre car j’imaginais quelque chose de plus ésotérique mais non, les Anges plient tout. Tant qu’ils n’ont pas tué leur cible, ils pulvérisent tout sur leur passage, quitte à tuer des innocents, d’ailleurs. 

Min Hye-Jin dans Hellbound

Chacun fait ce qu’il veut des signes

On a aussi la question de l’interprétation des “signes” selon la foi de la personne concernée. Ca m’a pas mal fait penser à Sermons de Minuit, une autre série dispo sur Netflix sur laquelle j’écrirai peut-être un article. Comment la foi peut te faire avaler n’importe quoi du moment que tu arrives à le faire entrer dans ton système de croyance. Et donc à perpétrer n’importe quelles exactions du moment que tu considères que tes actes sont là pour servir ta foi. Même à tabasser une vieille dame grabataire. 

Hellbound

Et un poil de folie des réseaux sociaux

Hellbound nous parle également de la folie des prêcheurs sur les réseaux sociaux. Encore une fois de façon très graphique avec un vlogueur nimbé de lumière noire faisant ressortir son maquillage et sa perruque. Ce vlogueur encourage la violence de la secte d’Au nom de la vérité, considérant que les victimes des Anges l’ont bien mérité. Parce que la Corée est corrompue, évidemment. 

Un streameur prêcheur fluo
Skull Mask

Envie d’avoir la suite

La série compte actuellement 6 épisodes. Actuellement car la saison 1 finit sur un cliffhanger de folie. Du coup, est-ce que Hellbound est une bonne introduction aux séries coréennes ? Dans la mesure où je n’ai pas encore vu les thèmes habituels de la corruption des capitaines d’industrie et de la société en général, je ne suis pas sûre. Par contre, c’est une très bonne série tout court. Même si je trouve la saison 1 bien courte. A peine a-t-on goûté à l’histoire que ça s’arrête. Vivement la suite.

Nina

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page