RACONTE MOI DES HISTOIRES

Pour bien raconter les histoires, il faut aussi savoir les écouter

Paie ton cliché : Arès et les sociétés secrètes

Je vous propose aujourd’hui une nouvelle rubrique sur les clichés narratifs. C’est toujours un peu compliqué les clichés. Je ne les rejette pas dans l’absolu, ça peut même être amusant de jouer avec. Mais le problème, c’est que parfois, tu sens que l’écriture l’a pris tellement au premier degré que ça en devient au mieux risible, au pire franchement agaçant. Et dans le genre “on réfléchit pas du tout à ce que l’on propose” : la série Arès sur Netflix.

Ares sur Netflix

Une société secrète pleine de mystères

Alors avant de poursuivre, un point : j’ai pas aimé. Il est donc possible que je sois pas tout à fait objective mais vraiment… L’histoire en très bref : Rosa, jeune étudiante en première année de médecine, intègre presque un peu malgré elle une société secrète. La voici à patauger dans une espèce de franc-maçonnerie très blanche et très froufrouteuse dans ses tenues. On a un peu l’impression que cette société secrète n’est pas très saine mais dans les faits, à part une créature cheloue enfermée au grenier, les gens se contentent de boire et de baiser. 

La société secrète Arès

Une marque un peu trop visible

Et c’est là qu’on glisse dans le n’importe quoi. Les sociétés secrètes secouent joyeusement l’imagination et je n’ai aucun souci avec ça. Dans la version smooth, ce sont souvent les histoires de sororités et fraternités avec des rites d’initiation parfois assez opaques. Ici, dès le rite d’initiation, ça fronce le sourcils forts. Car pour marquer l’appartenance à la dite société secrète, on marque les gens au fer rouge sur le poignet. Je répète : on fait une grosse trace bien visible sur une partie du corps régulièrement découverte.  Je… mmm… je croyais que c’était secret, secret votre truc. Vous ne trouvez pas que c’est un peu visible votre marque, là ? Enfin, visiblement non car Rosa découvre que sa mère est marquée depuis des années suite à une besoin du scénario.

Marquage au fer rouge

Ambiance Eyes Wide Shut

Autre élément qui ne sert à rien : les masques. Clairement, l’ambiance se veut inspirée de Eyes wide shut sauf que… tous les membres se connaissent. Alors d’un point de vue esthétique, c’est très beau, ça fait de jolis plans. Mais pour le reste, c’est complètement con.

Ares : un univers esthétique très fort
Il y a aussi une inspiration esthétique très forte niveau Rembrandt et Vermeer et on emmène les personnages au musée pour bien qu’on comprenne mais c’est pas le propos de mon article

Sexe débridé… pour rien du tout

Et à propos de Eyes wide shut, parlons cul ! Oui, il y a une scène de sexe dans la série et elle est… étrange. Je suis toujours un peu agacée par les scènes de sexe gratuites dans les séries ou les films. C’est rarement signe de qualité. Et là, c’est franchement le malaise. Lors de la soirée d’intronisation des nouveaux, Rosa prend de la drogue et se retrouve impliquée dans un plan à trois avec le fils du Président de la société secrète et une fille, on saura jamais qui c’est. Sauf que le lendemain matin, ils découvrent un suicide dans la maison de luxe où avait lieu la soirée. Du coup, tout ce petit monde se retrouve dans la maison du président, dont Rosa et son amant de la nuit… qui n’ont même pas l’air de se connaître. C’est pas un truc genre “on cache notre liaison”. Non, vraiment, durant le reste de la saison, ils se côtoieront sans plus. Ca crée vraiment un effet bizarre.

Non vraiment, ça marche pas

On fantasme souvent sur ces riches sociétés secrètes mais en alignant les clichés sans leur donner un réel sens, ça devient juste risible. A l’arrivée, on se retrouve avec une série poseuse qui fait évoluer ses personnages sans réel propos. Je ne parlerai du final, hautement tiré par les cheveux. Mais autant les masques et le sexe débridé, pourquoi. Mais marquer au fer rouge pour signifier l’appartenance à une société secrète… c’est vraiment le cliché le plus irréfléchi du monde. 

Nina

Un commentaire sur “Paie ton cliché : Arès et les sociétés secrètes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page