RACONTE MOI DES HISTOIRES

Pour bien raconter les histoires, il faut aussi savoir les écouter

Spring Break fatal

Après le bal de promo, c’est quoi le grand classique de la jeunesse américaine, dans les séries et films ? Le spring break, évidemment ! Ah ben ça tombe bien, voici Spring Break fatal disponible sur TF1 replay, je vais regarder ça. Bon, ça commence dans des eaux sombres, quelqu’un en train de se noyer ? Mais non ! Un étudiant surgit de l’eau d’une piscine en faisant “oueeee” et tout le monde fait “wouuuuuuuh”, plein d’étudiants dansent en faisant “yeeeeeeah”. Puis soudain, une fille à tresses demande si on a vu Maddy et part à la recherche de sa copine. Rassurez-vous, Maddy va bien, elle roule des pelles à un mec dans une baignoire vide. Elle est déchirée de ouf mais ça va, l’autre fille est sobre et reconduit sa pote chez elle. On comprend donc que la fille sobre a une mère très stricte alors qu’elle couche avec un étudiant. Je vous donne un peu les infos telles qu’elles arrivent, j’ai pas dit que ça avait du sens.

Spring Break fatal

Une mère excessivement contrôlante

Effectivement, le lendemain matin, mamounette crise car elle a pas entendu sa fille rentrer . Elle panique mais Kaitlin était sous la douche, tout va bien. Enfin non, Mamounette crise maintenant car sa fille veut mettre un bikini pas très couvrant. A noter que la Mamounette est jouée par Jo de Melrose Place. Je résume la scène : Kaitlin va faire son Spring Break en famille, avec sa mère supérieure et son frère relou. D’ailleurs, Maman fait une nouvelle crise en réclamant à sa fille de la tenir au courant de tous ses déplacements. Ok, mère toxique et contrôlante : spotted ! Kaitlin lui explique d’ailleurs avec le sourire que si elle ne connaît pas grand chose à la vie, c’est bien que sa mère l’a trop mise dans une bulle.

Spring Break fatal

Le drame du cocktail

La mère supérieure conduit donc ses deux gosses chez Maddy et sa mère est qui est aussi déglingos. Il semble que dans sa jeunesse, la Mère supérieure a fait quelques petites fantaisies, ohlala. Bref, tout le monde débarque à l’hôtel. La mère de Maddy commence à chauffer les petits étudiants de fraternité et veut trop choper du jeune alors que la Mère supérieure veut organiser des excursions. Pardon mais on va le dire ici : ce Spring break en famille est une énorme idée de merde. Les mamans vont se promener et la mère Supérieure continue à raconter son programme idéal dont personne ne veut et sa copine se fout de sa gueule. “Non mais je veux pas que ma fille sorte, tu comprends, entre les MST et l’alcool”. Ah ben oui, et les meurtres et les viols, aussi, hein. Nan de Dieu.Je comprends pas qu’elle laisse sa fille sortir sans papier bulle tout autour d’elle. Par contre, elle laisse une paix royale au fils, j’adoooooore. Maman Blonde apaise la mère Supérieure mais pas très longtemps car elle aperçoit sa fille en train de boire et de parler avec des garçons. Du coup, Kaitlin est punie. Non mais quel cauchemar. Le pire, c’est que quand elle pleure au téléphone avec son mari, il lui donne raison. Mais Kaitlin rentre dans le droit chemin et envoie un SMS pour savoir si elle peut louer un film. Ok, appelez la DDASS, ça va pas du tout.

Spring break fatal

Mystérieuse disparition

Le lendemain matin, les mamans vont chercher leurs filles mais elles ne répondent pas, ohlala. Maman Blonde expédie Mère Supérieure se promener dans les couloirs pour entrer dans la chambre des filles dont elle a la clé. Quoi ? En attendant, la chambre est en bordel et y a une boîte de préservatifs défoncée, ohlala. Au petit dej, Maman Blonde essaie d’expliquer à sa copine qu’elle agit un peu mal avec sa fille. A force de lui mettre la pression comme ça, elle va la pousser à faire des conneries. Le fils débarque complètement défoncé et… rien. Non mais attendez, Kaitlin, 18 ans, a été humiliée publiquement parce qu’elle a parlé à des garçons et siroté un cocktail. Alors que son frère de 15 ans débarque totalement bourré au petit dej et a juste droit à un “ohlala”. Je suis énervéeeeeee. Bon, Maman Blonde finit par donner le double des clés de la chambre des filles à la mère Supérieure. Frérot finit par se faire engueuler quand même car il prétend avoir passé la soirée avec sa soeur alors qu’en vrai, pas du tout. Il a fait le fifou ! Mais il se fait engueuler parce qu’on a perdu sa soeur, hein. Pas parce qu’il s’est bourré.

Spring break fatal

Une soirée reconstituée par flashback

Le frère a quand même des trucs à raconter. On découvre donc que Maddy encourage Kaitlin a rejoindre son mec qui a une chambre dans le même hôtel. Mec qu’on n’a pas encore vu et qui me paraît bien trop mystérieux pour être innocent. Mais elles virent le frère vite fait donc on en reste là pour le flashback. Enervée d’apprendre que sa fille a un petit copain, la Mère supérieure s’en prend à l’autre mère. Il faut vraiment que tu te fasses aider, madame, c’est pas sain toute cette rancoeur, là. Mère Supérieure commence à fouiller partout alors que la mère Blonde n’arrête pas de lui dire que sa fille s’est barrée à cause d’elle. Pour le coup, je vais donner un point à la Mère Supérieure : c’est normal qu’elle commence à flipper un peu. Elle trouve le téléphone de Kaitlin et commence à fouiller dedans mais sa pote l’engueule. Heu pardon mais ma fille est portée disparue depuis des heures et je retrouve son portable, évidemment que je lis les messages ! Ils sont tous tarés là-dedans. 

Spring break fatal
Y a cette actrice aussi qu’on voit toujours un peu partout

Des mystérieux garçons

La mère supérieure croise un des garçons qui parlait à Kaitlin la veille. Bonne pioche, les filles sont passées chez lui la veille. Ils ont bu et même que Maddy a fumé un pet. Aaaaaah, un bien joli garçon drague Kaitlin qui a l’air de s’en foutre un peu, occupée à surveiller sa pote. Et à réclamer du jus d’orange parce que la téquila, bof. Ce qui est un peu drôle dans l’affaire, c’est que le garçon raconte la soirée avec une précision telle qu’il se justifie de sa consommation de cannabis. Mais pourquoi tu parles de ça vu que Kaitlin n’a pas fumé ? Et comment tu as su que ton pote, actuellement dans le coma sur la moquette, a tenté de se serrer Kaitlin ? Tu étais sur le balcon avec l’autre fille et un random guy. Bref, on apprend que les filles devaient rejoindre les garçons dans un bar. Pourquoi alors qu’elles sont dans leur chambre avec des kilotonnes d’alcool ? Peu importe, on enchaîne ! La maman de Maddy révèle que sa carte bleue a été bloquée après avoir été trop utilisée la veille. Oupsie, c’était sa fille qui l’avait.

Spring break fatal

L’enquête progresse

Etape suivante, les mamounes vont donc au bar. Le videur les décrit comme déchaînées mais c’est toujours un peu Maddy qui fait n’importe quoi. D’ailleurs, le videur finit par les dégager car elle est ingérable et elles finissent par embarquer en voiture avec un inconnu. Alors déjà, c’est une idée de merde mais surtout, j’ai toujours pas compris qui est le mec de Kaitlin. Ah, alors qu’ils ont fini de questionner le videur de la boîte et donc se retrouvent dans l’impasse, rebondissement ! Maman Blonde qui finit par prendre ça très au sérieux fait localiser le téléphone de sa fille qui est… à Tijuana. Bon, plus personne ne rigole, pas même le frère qui a bien dessaoulé. C’est tellement la crise que le père va débarquer. Pour faire quoi, on sait pas mais bon…En tout cas,la maman blonde perd complètement les nerfs mais tout va bien, Maddy est retrouvée. Enfin, tout va bien, tout est relatif puisqu’elle a des hématomes et a marché des kilomètres depuis la frontière. Par contre, Kaitlin, on ne sait pas. La mère supérieure commence donc à interroger Maddy et on va avoir un nouveau flashback pour en savoir plus. Accrochons-nous, ça va être pénible.

Spring break fatal

Une meilleur amie pas terrible quand même

Nous revoici dans la voiture. Les mecs picolent en conduisant et leur annoncent qu’ils vont tous en boîte au Mexique. Youhou ! Maddy est extatique alors que Kaitlin commence à se dire que ça pue du cul et qu’il faudrait se sortir de là. Maddy est saoulée (…) et fait débarquer sa pote au milieu de nulle part pour kiffer la vibe tranquille. On apprend qu’ensuite Maddy s’est retrouvée enfermée dans une maison où elle a failli passer un très sale moment. mais elle a l’idée d’aller aux toilettes et de fuir par la fenêtre. Bref, on n’en sait pas beaucoup plus. Et on sait toujours pas qui a utilisé les capotes de la chambre, d’ailleurs. Une fois remise, Maddy engueule sa mère car elle prend les choses de façon extrêment zen. “Maman, je suis montée dans la voiture des inconnus, tu n’as rien à me dire ?””Oh bah moi aussi, j’ai fait des conneries, hein”. Bref, Maddy veut rester dans l’hôtel pour retrouver Caitlin. Bah oui, plus on est nombreux à attendre, plus on va la retrouver.

Spring break fatal

Des témoins généreux

Bref, on avance sur l’enquête ! La police a trouvé un chauffeur de la navette de l’hôtel qui a ramassé Kaitlin sur le bord de la route. Petite scène gênante où l’on comprend que le chauffeur est malaisant à base de “hé, on sera rentrés dans 30 minutes si tu es gentille, héhéhéhéhéhé”. Je trouve fascinant ces témoins qui n’hésitent pas à s’incriminer pour qu’on sache bien tous les moments malaise qu’a vécu Caitlin durant sa soirée. Bon, en vérité, ils croisent la route d’un mec encore plus bourré, elle demande au chauffeur de le prendre avec eux mais il refuse et pousse Kaitlin dehors avec le saoulard. Non mais cette pauvre gamine, elle a une poisse faramineuse, elle tombe que sur des râclures de bidet.

Spring break fatal

Un petit ami bien nase

Ah mais attendez, Maddy parle enfin du mystérieux petit ami, Alex, et va montrer une photo. Oh mais c’est un gars que les mamounes ont croisé le matin et qui semblait être totalement dans le coma. Du coup, elles vont voir les caméras de vidéosurveillance et passent à deux centimètres du dit Alex sans le voir. Non mais sérieusement… Bon, ça lui laisse le temps de tenter de filer mais là, Mère Supérieure le voit enfin, petite course poursuite ! C’est d’ailleurs, incroyable, ce gars là qu’elle va croiser sur le bord de la route et nous voici partis dans un nouveau flashback. Donc on apprend qu’en vrai, Alex a une meuf… enfin une ex meuf car il l’a trompée et Kaitlin en a un peu ras le bol. Bon, par contre, je comprends pas  pourquoi elle était si glaciale avec lui dans le flashback de son pote mais passons. Elle essaie de se barrer mais Alex la soulève et la met sur son épaule pour rigoler. Ahahah… putain le malaise.

Une jeune femme mature

Mais ça empire ! Il la plaque par terre mais Kaitlin, elle a un putain de caractère et le recale direct “putain mais tu crois que je vais me laisser violer par un séducteur de lycéennes ? Je mérite mieux que tout ça !”. Franchement, c’est dommage qu’on la voit pas plus cette jeune fille, c’est vraiment la mieux de tout le téléfilm. Bref, elle le plante là en lui jetant à la gueule qu’elle regrette d’avoir couché avec lui, qu’elle n’était pas si mature que ça et elle disparaît dans la nuit. Bon Mère supérieure pète un câble et le frappe autant qu’elle peut mais là, j’applaudis des deux mains. Mère supérieure se sent très coupable car elle pense que sa fille ne l’a pas appelé à la rescousse car elle a été trop autoritaire avec sa fille. Héééééééé…

Spring break fatal

Un flic peu empathique

Bon, toute la troupe file sur la plage où Alex l’avait pelotée, à 500m de l’hôtel. Là, scène un peu cheloue, un vieux flic court jusqu’à la mère Supérieure “Madame” suivi d’un immense blanc, la mère commence à perdre son chill et là “y a du nouveau ?” “Non.” Mais alors pourquoi tu la stresses comme ça, sérieusement ? Bon, il lui explique qu’il est fort possible qu’elle se soit noyée car les courants sont violents. Oui vraiment, c’éait fort utile d’aller lui parler.

L’intuition d’une mère

Mais là, révélation ! La mère se souvient que Caitlin voulait photographier le lever de soleil du haut d’une montagne voisine donc elle y va en courant, persuadée de la retrouver. D’ailleurs, on voit une scène ou Caitlin escalade un grillage pour prendre sa photo parce qu’il la gênait mais je sais pas si c’est un flashback ou les fantasmes flippants d’une mère. Ah, elle trouve le bracelet de sa fille par terre donc apparemment, c’est la vérité vraie mais comment le sait-elle ? En tout cas, pour une raison peu évidente, Caitlin fait tomber son téléphone et chute, se cassant la jambe. Une vraie soirée de merde d’autant que la marée semble monter et dans les téléfilms, c’est fatal.

Spring break fatal

Et c’est la chute !

Persuadée que sa fille a chuté grâce à son instinct de mère, la mère Supérieure s’aventure elle aussi sur la falaise. Sous les cris hyper agaçants du petit frère… Et elle trouve le corps de sa fille ! Pendant que le frère va chercher les secours qui sont à deux mètres de là, la mère descend donc de la falaise retrouver sa fille évanouie mais manifestement pas décédée. Ah oui, elle se réveille et pleure à base de “je suis désolée”, la mère s’excuse aussi, quelle happy end ! 

Spring break fatal

Pas de dérapage misogyne

Alors, mon avis sur ce téléfilm. Alors déjà, un bon point car pas de femme psychopathe. Si la mère est psychorigide, elle réalise au fur et à mesure de ses erreurs éducatives et c’est pas mal. Surtout que sa fille est un modèle de sagesse et de maturité et qu’elle n’avait pas de raison de flipper. Quoi sa fille de 18 ans a du sexe et visiblement, elle utilise des capotes ? Hé mais en vrai, c’est une sacré bonne nouvelle, si tu veux mon avis. J’avais très peur que le téléfilm se conclue par “ouais, sa mère est abusive mais elle avait raison, regardez, elle est morte parce qu’elle a désobéi” mais pas du tout.

Une histoire de relation mère-fille

Ce téléfilm n’est finalement qu’une réflexion sur les relations mères-filles avec d’un côté la mère très autoritaire et de l’autre, celle plus permissive mais il y a un amour sincère entre les deux à chaque fois. On souligne aussi qu’elles se démerdent comme elles peuvent vu qu’elles sont seules. Si la mère Supérieure est toujours en couple, le mari n’arrivera jamais sur place et elle affronte ça avec le soutien de son fils et de son amie. Dit comme ça, on pourrait croire que c’est très manichéen mais c’est bien plus nuancé que ce que j’en raconte.

Spring break fatal

Une bonne surprise

Et j’ai bien aimé le système de narration par flashbacks. Même s’ils sont bien trop détaillés pour être réalistes genre le chauffeur de la navette qui explique beaucoup trop précisément qu’il n’était pas opposé à l’idée de grignoter notre héroïne au coeur de la nuit. On est dans une écriture d’enquête tout ce qui a de plus classique en procédant de témoignage en témoignage. Avec une petite scène de poursuite dans le plus pur style des New York Police Department et une fois de plus : celui qui court n’est jamais le coupable.

Nina

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page