RACONTE MOI DES HISTOIRES

Pour bien raconter les histoires, il faut aussi savoir les écouter

Obsession (avec Nicolas Cage)

Je trouve amusant de le préciser car c’est écrit ainsi sur TF1 replay. Obsession, donc. Alors que partout ailleurs, ça s’appelle Usurpation et c’est pas la première fois qu’un titre change. En tout cas, aujourd’hui, je vais vous parler d’une histoire de bébé ! Ouais, les soeurs maléfiques, ça va deux minutes. On commence par une jeune femme en panique qui essaie de partir avec son bébé. Mais le papa la surprend ne semble pas super pour. Donc elle décide de le poignarder quand celui-ci essaie de l’étrangler. Du coup, le bébé s’arrête de pleurer, il doit se dire qu’il ne faut pas trop chercher sa maman ? Je suis pas sûre mais c’est peut-être ce genre de téléfilm qui commence par le milieu de l’histoire pour nous appâter. Technique qui mériterait un article à part entière.

Obsession avec Nicolas Cage

Miracle morning chez la famille parfaite

Sans transition, on passe à Nicolas Cage qui rentre de son petit jogging. Il retrouve sa femme qui a l’air de dormir dans le salon tellement la chambre est immense dans un lit king size où elle est étalée en plein milieu avec une petite fille de quelques années. On nous apprend subtilement que Nicolas est docteur puisque sa femme suggère au “Docteur Morgan” d’aller se doucher. Sa femme, jouée par cette actrice qu’on voit dans Showgirls et Riverdale, fut aussi médecin mais maintenant, elle est mère au foyer. Alors mets ta fille à l’école au lieu de jouer les femmes au foyer, elle devrait être au CP, là. Au parc, Angela la maman rencontre Cathy, une blonde maman d’une petite fille, présentée par leur prof de gym. Enfin, je sais pas si c’est sa vraie fontion mais vu qu’elle a une queue sur le côté, c’est signe de prof de gym dans les téléfilms. Ah et oui, elle est coach sportive. Là, je réalise que j’ai déjà vu Obsession (quand il s’appelait Usurpation ?) mais je vais poursuivre mon récit. Je parle pas beaucoup de famille avec petit enfant par ici.

Obsession, l'amitié féminine

No photo

Les meufs se font une petite soirée meuf et se mettent mal. Nicolas débarque et trouve nos drôles de dames endormies sur le canapé. Ok, super, est-ce qu’on peut me dire où sont les deux petites filles ? Bon en tout cas, Cora, la fille d’Angela et Nicolas, est en vie puisqu’elle réveille ses parents en hurlant le lendemain. Mais c’est parce que Cathy a fait des pancakes ! Raison n°1 de pas avoir d’enfants : le non respect du sommeil. Retour au parc où Cathy peint le visage de sa fille et nous apprend qu’en vrai, elle est décoratrice d’intérieur et aimerait se spécialiser dans les chambres d’enfant. Ok mais je vois pas en quoi ça lui donne des compétences en maquillage. Oups, truc chelou : Cathy ne veut pas être prise en photo avec Angela et Cora. Cora qui a réclamé un maquillage papillon mais qui s’est bien fait enfler, finalement, vu que Cathy ne lui fait pas. Bon, bref, Cathy, c’est la meuf du début, je crois. Mais elle a teint ses cheveux et le chef op a allumé la lumière alors on la reconnaît pas spontanément.

Obsession téléfilm

Félicité amicale

C’est l’amitié folle ! On a droit à des scènes de bonheur amicaux, Angela propose à Cathy de dormir à la maison. Evidemment, j’aimerais imaginer un couple lesbien mais c’est pas ça. Nicolas explique à Angela que sa mère n’aime pas Cathy. Evidemment, selon la loi des téléfilms et séries, les gens se promènent toujours à portée d’oreilles quand vous dites du mal d’eux. Cathy aperçoit un couteau et fait un bad trip donc c’est bien la fille du début. Angela n’est pas trop d’accord et va papoter au bord de la piscine avec Cathy. Alors je résume : cette dernière a fui un mari violent, Angela est stérile et a fait appel à un don d’ovule. Elle a des petits soucis d’addiction mais sinon ça va. Ah et bonus ! Angela est enceinte ! Elle n’en a même pas parlé à Nicolas. Non mais mon histoire de couple lesbien était vachement mieux. Enfin de toute façon, à l’occasion d’un cours de danse enfantine, Angela fait une fausse couche. 

Angela dans Obsession

Un comportement de plus en plus suspect

Scène de bonheur à quatre, Cathy étant associée à la prof de sport en attendant. Ils se baladent dans un jardin et Cathy annonce qu’elle va partir. Du coup, Angela est en bad et lui propose de peindre la chambre de Cora et de devenir nounou à mi-temps puisqu’elle-même va reprendre le boulot. Ah bien, Angela, c’est ça qu’on veut, une femme indépendante ! Cathy promet qu’elle va si bien s’occuper de Cora qu’elle verra même pas que sa mère est absente. Angela le prend moyen bien, curieusement. Bref, dès qu’Angela a le dos tourné, Cathy se promène dans la maison en touchant des trucs randoms. Genre la photo d’Angie en blouse d’hôpital après la naissance de sa fille. Non mais ils ont pas des photographes de nouveaux nés aux Etats-Unis ? Qui a une photo de soi à l’hôpital encadrée dans son salon ?

Obsession, Gina Gershon et Nicolas Cage

Un pique-nique romantique à base d’haltères

Angie rentre de sa première journée et découvre Cathy en pleine séance de sexe. Avec qui, on ne sait pas. Ah bah super la nounou. Ah les petites étaient à la plage avec leur grand-mère. Mais ça veut dire quoi ? Ca sert à quoi d’embaucher une nounou si c’est pour refiler les gosses à la mamie ? Bref, Cathy appelle Angela et lui sort “oh mais tu croyais que je couchais avec ton mari ? Mais non, c’était une meuf du boulot !”. Quoi une meuf du boulot ? Ton boulot est chez Angie… Et non, en vrai, elle couche avec la prof de sport ! Bon, la prof annonce toute excitée qu’elle va faire la mère porteuse pour Angela. Cathy a l’air un peu vénère, ce qui nous donne le dialogue le plus nul “Je vais porter le bébé d’Angela !” “Tu devais pas aller nager ? Magne, j’ai faim !”. Meilleure petite amie concernée du monde. Non en vrai, Angela aurait dû se mettre avec sa prof de sport. Bref, la prof de sport finit ses trente-huit kilomètres de natation et tombe sur Cathy, en sous-vêtements, qui l’attend à moitié dans l’eau. Et là, révélation ! Les ovules qu’utilise Angela sont ceux de Cathy ! Déjà, sa propre gosse, elle l’a volée donc le papa poignardé essayait d’empêcher le rapt de son enfant ! La prof de sport prend moyen bien toutes ses révélations. Et comme si ça ne suffisait pas, Cathy lui colle un gros coup d’haltères (oui, la prof de sport avait pris vraiment beaucoup d’accessoires pour ce pique-nique romantique) et la tue, donc. 

Une mère porteuse peu zen

Ellipse, Cathy fait la belle dans la piscine et quand elle sort de l’eau, qui qui a le ventre rond ? C’est Cathy ! La mamie est un peu dubitative, surtout qu’elle avait bien compris que Cathy et la prof de sport forniquaient. Ce qui semble être un souci, oui. Et on apprend qu’elle sera payée 40 000 dollars et “le plaisir de faire plaisir à une amie”. Angela amène Cathy passer une amniosynthèse. Elle s’énerve “non mais tu veux planter une aiguille dans l’utérus où mon bébé est en train de dormir !”. Angela la regarde amusée. Non mais j’aime bien parce qu’à chaque fois dans les téléfilms, les psychopathes sont hyper fins et tout à coup, leur déséquilibre devient complètement évident. Parce qu’ils ont oublié leur café le matin ou je ne sais quoi ? On découvre au passage via un flashback que Cathy refilait mille ovules dans sa jeunesse, alors qu’elle avait une perruque moche, et ses ovaires ont été infectés. Donc la voici stérile. 

Usurpation, Cathy

Une envie de pilules

Fin de grossesse en approche ! Cathy questionne Angela sur son prochain congé mat qu’elle n’a pas du tout envisagé de prendre. Cathy propose ses services de nounou pour le futur bébé mais Nicolas n’est pas super chaud et elle sort des réflexions très désagréables. Angela en a un peu marre mais Nicolas trouve ça pas mal qu’elle se préoccupe de l’avenir du bébé. Et puis ça le saoule tout à coup et il quitte la table sans pitié. Angie est à ça de prendre des calmants mais les jette dans la poubelle. Pile au moment où Cathy débarque et interprète mal son geste. Du coup, flashback où on découvre Cathy dans l’ancienne famille de sa fille où elle noie la mère car elle picole dans son bain pendant que bébé pleure. Ah d’accord… 

Gina Gershon et Nicolas Cage
Ok, c’est une photo de la tournée de promotion mais je la trouvais parfaite

Terrible suspicion

La situation se tend entre Angie et elle, la femme médecin décide donc de faire ses petites recherches. Sur Internet mais aussi dans la chambre de Cathy qui remarque que ses livres ne sont pas exactement à la même place qu’auparavant. Flippant. Angela fait ses recherches le dos à la fenêtre mais ça va, c’est pas Cathy qui l’espionne mais les petites filles qui en profitent pour se fracasser le crâne. Quoi ? Encore une dispute nulle et Nicolas vient la chercher “t’es pas au boulot ? Ah ben, tiens, on a une surprise, maman t’attend dans la chambre !”. Quoi ? Ils ont tous un souci de cohérence. Bref, c’est un tableau où est inscrit un prénom pour le bébé mais apparemment, Angela n’est pas d’accord avec ledit prénom donc tout le monde se jette des secrets au visage. “Ah, tu prends de la drogue !”, “Ah ben toi, tu couchais avec la coach sportive !”. Cathy fait semblant d’avoir mal au ventre, Nicolas embarque la mère porteuse on ne sait où tandis que la mamie qui n’arrêtait pas de dire du mal de Cathy ne trouve plus rien à dire. Nicolas demande ensuite à sa femme de s’excuser parce que sinon “Cathy va prendre mon fils”. Quoi ? Mais elle a signé un contrat, allo ? Il réclame un test d’urine à Angela qui trouve plus malin d’aller fouiller la maison de Cathy, mettant du sang partout au passage.

Angela et Bryan dans Usurpation

Enquête et superpouvoirs

Oh mais plot twist (nul) : en se mettant 4 kilos de bandage sur sa coupure (heureusement qu’elle est médecin), Angela trouve des lentilles bleues chez Cathy. Heu mais… elle ne les porte pas, là ? Bon, comme elle comprend que Cathy n’est pas la meuf la plus saine du monde, elle lui adresse mille excuses pour éviter de se faire trucider, sans doute. Cathy et Nicolas amènent le pipi d’Angela a la clinique mais il commence à douter : si elle a accepté de pisser dans un bocal, c’est bien qu’elle est clean, non ? Oui alors, je trouve ça très léger comme pièce à conviction, quand même. Angela en profite pour fouiller le dossier de la donneuse, appelle la fondation qui refile les ovules et apprend que la fondatrice est morte d’un suicide suspect. Mais pourquoi ? Elle décide de faire faire un test ADN à sa fille et Cathy pour être sûre mais celle-ci découvre de minuscules traces de sang sur le rideau de sa chambre. Non mais pas la peine d’appeler les Experts, la meuf a des super pouvoirs.

Cathy dans Obsession

Le jus de carotte de la déchéance

Décidée à en finir, elle prépare un jus de carotte agrémenté d’un médicament et en garnit un graaaand thermos. Elle sert deux minuscules verres pour ne pas éveiller les soupçons et en boit un mais Angela prend le verre de Cathy pour le faire analyser ! Ca va être pratique pour la fin du téléfilm. Angela boit tout son thermos de carotte d’un trait (qui fait ça ?) et retourne dans sa voiture où elle se sent pas bien mais apparemment, ça lui dit pas de pas prendre la voiture. Bon, ça va, elle finit par s’endormir à un stop et, la bave au coin de la bouche, elle se dit que c’est peut-être lié au jus de carotte… Elle arrive défoncée chez elle et SURPRISE !! Littéralement, des tas de gens (enfin, des femmes) sont là pour on ne sait quelle raison. Ah donc, le plan, c’était pas de tuer Angela mais de la décrédibiliser. Nicolas nous offre un grand pétage de câble en foutant tout le monde dehors et en traitant sa femme de droguée “fais chier, merde !”. En vrai, Nicolas est vraiment un mari tout pourri. Zéro compassion, zéro écoute. 

Obsession, dispute enre Angela et Bryan

Double poignardage

Bon, attention, on arrive à la grande scène de la confrontation mais pour le coup, les règles changent. Cathy se poignarde toute seule et se jette contre les murs en faisant croire que c’était un coup d’Angela. Angela qui, dans la confusion, se fait planter aussi et bien plus salement que Cathy vu qu’elle est sous oxy. Bref, tout ce petit monde est embarqué pour un tour à l’hôpital. Alors que les femmes sont en salle d’opération, un ami d’Angela apporte le résultat du test ADN. Et en même temps, un chirurgien arrive et fait non de la tête. Nan de Dieu ! Nicolas va donc voir Cathy pour lui sortir un froid “ah ben elle est morte !” et Cathy veut un câlin. Elle se justifie et il sort de froids “oui bah tu as fait ce qu’il fallait faire” mais il esquive un peu les tentatives de roulage de pelle. Faut dire qu’elle est un peu audacieuse Cathy. Il a perdu sa femme depuis cinq minutes ! Attends un peu.

Résolution dans la chambre des berceaux

Césarienne, plongée de Cathy dans un sommeil médicamenteux qui nous offre une belle ellipse. Le bébé va bien et Nicolas l’amène le voir. Je suis toujours un peu fascinée par ces immenses chambres à berceau. C’est triste de séparer le bébé et sa mère dès la naissance, comme ça. Bon, on montre le bébé à Cathy qui est toute heureuse et là, Nicolas lui sort un fabuleux “regarde-le bien car c’est la dernière fois !”. Oh, y a des écrans dans la pouponnière où il y a écrit “bienvenue Gabriel”. C’est quoi cette clinique ? Bon, Cathy essaie de rejoindre le bébé mais la porte s’ouvre plus et là qui voilà ? Pas l’inspecteur Gadget mais Angela qui n’est pas morte ! Cathy fait une crise de nerf, une infirmière de 16 ans et 45 kg essaie de la maîtriser tandis que des autorités policières arrivent sans se presser. Bref, Cathy finit en chambre capitonnée, Nicolas va courir et respire longuement au soleil avant de rejoindre sa femme qui dort désormais avec les deux filles et le bébé. Truc qu’elle n’avait plus fait depuis le début du téléfilm, sans aucune raison. Happy end !

Obsession, happy end

Psychopathe maternelle

Alors ici, on croise un nouveau style de femme psychopathe de téléfilm que je n’avais pas encore évoquée depuis le début de cette chronique alors qu’elle est hyper répandue : la mère. Souvent une jeune fille qui a dû abandonner son bébé et qui vient quelques années après faire la babysitter de la famille qui l’a adoptée. On a même cru que c’est ce qu’il se passait dans Une étrange Baby-sitter alors que la coupable, c’était une érotomane. Ici, on a droit à un casting quatre étoiles avec Nicolas Cage qui est formidable de surjeu en permanence. Du coup, on comprend pas pourquoi il s’énerve si ce n’est pour que Nicky nous offre une prestation de colère… Assez déroutante. Je pourrais remonter ça en “Angela est malheureuse car terrorisée par son mec instable et elle rencontre Cathy dont elle va tomber amoureuse”. Mais niveau casting, on a également Gina Gershon dont je ne retiens jamais le nom mais aussi Faye Dunaway ! Alors après recherche, c’est sorti au cinéma aux US mais pas chez nous. En même temps, il doit y avoir des coupes pour rentrer dans le format téléfilm puisque en France, il dure 1h15 vs 1h45 au cinéma. 

Inconceivable

Toujours tant de questions sans réponses

Du coup, ma conclusion : c’est un très mauvais film mais un très bon téléfilm. Avec toujours son lot de questions et d’incohérences genre pourquoi la grand-mère ne soutient plus Angela quand celle-ci se méfie ouvertement de Cathy alors qu’elle a passé tout le (télé)film à dire qu’elle ne la sentait pas ? Où passe la mamie par la suite, d’ailleurs ? Pourquoi le pote médecin qui fait les analyses ADN n’était pas invité à la petite sauterie organisée par Cathy et Nicolas ? Et la coach sportive, pourquoi elle cache sa liaison avec Cathy à Angela alors qu’elles ont du sexe dans sa maison ? Pourquoi la mère de Cathy semblait forcer celle-ci à donner ses ovules ? Et sinon pourquoi la petite Madie reste chez Angela et Nicolas alors que ses parents assassinés devaient bien avoir une famille et qu’elle aurait dû retourner chez eux ? Pourquoi la porte de la couveuse s’ouvre pour Nicolas mais pas pour Cathy ? Pourquoi le chirurgien arrive en faisant “non” à Nicolas vu que Cathy n’est pas là donc pas besoin de jouer la comédie… En vrai, c’est ça que je préfère dans les téléfilms : les what milles pourquoi.

Nina

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page