RACONTE MOI DES HISTOIRES

Pour bien raconter les histoires, il faut aussi savoir les écouter

C’est quoi mon ambition pour Green ! ?

Mon histoire d’auto-édition est certes assez récente mais il y a déjà une leçon que je retiens : j’étais pas prête. Je veux dire auto-publier un livre, c’est pas juste le mettre dans quelques librairies et inch allah ! C’est aussi la préparation d’une communication. En vrai, je me suis tellement pas projetée que je me suis rendue compte que je ne savais pas quelle était mon ambition. Bah oui, c’est quoi mon but en terme de volumes vendus ?

Green ! de Nina Bartoldi

Alors, combien je veux en vendre ?

Je vous avoue que j’avais pas réfléchi à la question. Je veux dire à partir de combien de volumes je serai contente et je lâcherai l’affaire ? J’avais déjà un premier palier qui était “en vendre plus que Technopolis et j’y suis déjà parvenue… ce qui n’est pas bien difficile. Je vais même bientôt atteindre le double… ce qui fait toujours bien peu. Alors concrètement, on va établir une échelle :

  • 100 : je serai ravie
  • 300 : je rentre dans mes fonds
  • 500 : je serai la Reine du pétrole et je me la pèterai de ouf
  • 1000 : je rentre dans le programme “agent littéraire” et donc Librinova va me chercher une maison d’édition.

Honnêtement, j’arrive à 100, je serai déjà bien contente.

J’espère que vous passerez un bon moment

Mais en vrai, c’est pas ça mon ambition. Nom de Dieu, plot twist, vous l’avez pas vu venir. Evidemment, c’est flatteur de connaître le succès, même modeste. De se dire que des gens ont trouvé que l’histoire avait l’air intéressante et qu’ils étaient ok de m’offrir un peu de leur temps libre pour la découvrir. Et évidemment, mon ambition majeure, c’est qu’on me dise que c’était bien. Que les gens ont passé un bon moment en le disant. D’ailleurs, j’ai déjà eu un retour en ce sens de la part de mon amie La quatrième de couv mais je reviendrai dessus sur Dans mes petits carnets plus tard. Mais ce que je veux, c’est que mon livre navigue.

Quatrième de couv

Opération boîte à livres !

Et on en revient à ce que je voulais faire au départ. J’ai été perturbée par les mille propositions de Librinova, je ne savais pas ce que je devais choisir sans que ça me coûte un bras. Du coup, j’ai d’abord tenté la publication classique… mais j’ai pas l’impression que je vais arriver à dépasser mon cercle immédiat. Alors que moi, j’ai envie d’être lue par des inconnu.e.s. Alors voilà, je garde mon échelle d’ambition de ventes susnommée mais je vais partir à la conquête… des boîtes à livres ! Oui ! J’ai quelques RTT posés sur ce mois de mai car dans ma boîte, les RTT s’écoulent du 1er juin au 31 mai… Donc j’ai un programme ferme et précis : partir au coeur de la capitale pour faire quelques photos Playmo et… de Green ! tout en semant quelques exemplaires de ci, de là. Et je vais coller un petit texte dans le roman pour expliquer ma démarche et proposer aux lecteurs touchés par hasard de m’aider à tracer mon livre. Et prendre leur avis au passage. Déjà, je vais déposer un exemplaire en bas de mon immeuble, pour voir. 

Boîte à livres

Investir mon salaire parisien

Oui, en vrai, avec mon livre, je vis de folles aventures ! Et je profite de mon salaire encore parisien pour claquer quelques sous dans les exemplaires offerts au monde. Au moins. Non parce que mon but, c’est quand même de partir à Bordeaux avec un risque de grosse chute de salaire. Mais si c’est pour être plus heureuse, ma foi… D’ailleurs, comme on va pouvoir repartir à la conquête de la capitale girondine, je vais semer quelques exemplaires de Green ! là-bas aussi, hihi !

Green ! de Nina Bartoldi, mon ambition en terme de vente

Et achetez mon livre, ahah !

Et pour ceux qui n’ont pas encore acheté mon modeste roman qui se dévore, selon La Quatrième de Couv, j’ai recensé plein de lien ici pour l’acheter. Numérique ou papier, c’est vous qui choisissez !

Nina

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page